Les souffrances du jeune Werther – Goethe

wwfGoethe, grand écrivain allemand, et je ne l’avais jamais lu, quelle honte ! Mais voilà une bonne occasion ! Moi, adoratrice incontestable du Romantisme, lire le livre qui a initié ce mouvement !Et qui, de même, me permettra de m’initier à la littérature allemande du XIXe !

Grâce à mes études, j’en connaissais déjà une partie du contenu.

Le livre se découpe en trois parties.

Le nom des parties sont des spoiler :

« Rencontre avec son amour. »« Après le mariage de son amour. »« Après la mort de Werther »

La première partie m’a enchanté, du Romantisme à foison : la nature omniprésente, belle et pleine de mystère, la jeunesse, un parcours d’apprentissage. Les femmes du XIXe parfaites, telles qu’on les connait sur les peintures de l’époque. Enfin, tout un folklore romantique qui m’emporte. Je ne savais pas que c’était un roman épistolaire, mais le voilà qui se livre, à son ami proche. On y lit la passion, une grande amitié, une jeunesse innassouvie.

La seconde partie… J’ai décroché, je lisais et à la moitié des pages je m’apercevais qu’en fait, je pensais à autre chose. C’est lent, long, insupportable, rien ne se passe, il n’y a pas assez ou trop de pathos, ça ne ressemble à rien. La détresse du personnage est masquée… Il faut la deviner. Il y a une tentative d’instauration de contexte malsain, qui, à notre époque, ne nous choque plus. On aurait cru lire du Big Bang Theory, tant de choses auquelles nous sommes habitués, mais qui, en plus, justement sont tues par le personnage…

Et la troisième partie… Si magistral qu’on veut qu’elle soit, et qui a inspiré tant de jeunes allemands à se mettre en scène dans un but macabre, leur exemplaire des Souffrances dans la poche. Et bien non, personnellement, je crois que toute mon empathie s’étant envolée durant la seconde partie, je ne l’ai pas comprise cette fin. Je ne comprends pas ses raisons, ni sa détresse, ni sa souffrance, rien. Cependant aussi ratée que soit cette fin, elle l’a été sciemment, ce qui plonge le lecteur, lui aussi, dans le désespoir, et qui, je dois dire m’a supris agréablement -cause de mon manque d’empethie. Mais cette fin, dans sa volonté d’achèvement raté a été magistralement réussie, finalement…

Bien sur tout ça est très embrouillé, très nébuleux, mais lisez, vous comprendrez, je suis l’ennemie du spoil, d’où le fait que je m’encombre dans de telles formules !

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Alison Mossharty dit :

    je pensais t’avoir déjà laissé un comm mais non (honte à moi et à ma mémoire de poisson rouge ^^) J’ai ce livre dans ma PAL et j’ai hâte de le lire ! Surtout du Goethe auteur que je connais juste de réputation ^^ J’aimerai beaucoup découvrir aussi Faust qui m’a l’air très sympathique aussi !

    1. lskymc dit :

      Je n’ai jamais lu Faust non plus, si tu le lis je serai curieuse d’avoir ton avis 🙂

      Eh bien… Je suis très mitigée par rapport aux souffrances du jeune Werther, il me tarde que tu fasse toi aussi un article dessus pour qu’on partage nos impressions 🙂 en espérant que ce soit une bonne découverte !

      1. Alison Mossharty dit :

        J’espère aussi ^^ je ne sais pas quand je vais le lire, mais très bientôt normalement =)

  2. Jwann dit :

    Ah, j’ai trouvé ton article quand même (voir mon comm’ précédent). Je n’ai pas le souvenir de m’être ennuyée comme tu le dis, je n’en ai pas non plus un souvenir impérissable mais je me rappelle avoir tout de même pas mal aimé.

    1. lskymc dit :

      Disons que je n’en ai pas un si mauvais souvenir, car la première partie m’a plue. Mais bon, tellement déçue par la seconde que j’ai vraiment trouvée longue ! Mais je suis comme toi, je pense que ça ne me laissera pas un grand souvenir, ni en bon ni en mal 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s