Steampunk de vapeur et d’acier

C’est un livre d’art, que j’ai réellement adoré !1381469_10151748368759825_1919412638_n

Bon, Philippe Druillet en parlera mieux que moi, mais laissez moi d’abord vous expliquer un peu…

C’est un « beau livre » les illustrations, steampunks donc, sont très réussies. Et elles illustrent, puisque ce sont des illustrations.., des pages d’histoires et de légendes de notre monde revus à la Steampunk. C’est très réussi, on s’y plonge dedans, on s’y croit vraiment.

J’avais l’impression de lire un livre d’histoire, comme au lycée, c’est très intéressant la manière dont ils présentent cela. On y croit vraiment, on reconnaît les histoires contées, mais de façon tout à fait merveilleuse. C’est seulement de l’inspiration car les auteurs se sont totalement imprégnés de l’univers Steampunk, et embarque tout à fait le lecteur.

Puis ces images magnifiques…

Enfin, j’ai été envoûtée par ce drôle de livre d’histoire.

« On ne commente pas des images, elles existent, témoignage d’un talent certain, voire délirant, Didier Graffet a cette qualité.

Le plus intéréssant se passe à travers le miroir, comme certains dont je fais partie, mon univers est passé, présente et futur. Nous nous retrouvons en cela avec notre ami Jean-Michel Nicollet.

Didier a décodé depuis des siècles une obsession de l’humanité : celle de la machine.

Celle qui roule sur des rails d’acier, puissante.

Celle qui rêve au plus profond de l’océan, la matrice.

Celle qui vole au dessus des nuages, dans la liberté.

De toute éternité, les artistes, souvent voyageurs immobiles, ont exploré cette vision pour la projeter ensuite dans l’espace extérieur. Didier sait que sa mémoire du passé a construit son monde d’aujourd’hui pour en faire une vision nouvelle.

Je pense qu’un jour, poursuivant son voyage à bord de ces machines folles, il finira par en explorer les entrailles. Comment vivent-elles dans leur ventre de fer, de boulons et de bielles ? Il arrivera à leur chair pour comprendre qu’elles sont à l’image de l’homme. Là, le peintre ira-t-il jusqu’à l’abstraction Chirurgien graphique, il sait quand dans un simple boulon, un univers sommeille et il en a la clé.

Nous le suivrons sur son chemin avec bonheur, fasciation et respect

De la part d’un autre voyageur et ami.

Philippe Druillet.>>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s