Poèmes – Byron

 

Décidément en pleine crise poétique, je me suis achetée la petite édition pas chère Attila, Poèmes de Lord Byron, choisis et traduits par Florance Guilhot et Jean-Louis Paul.

J’ai repoussé ma lecture de Byron jusqu’à aujourd’hui, je ne sais pas pourquoi. Grande amatrice du Romantisme du XIXe -mais ça, vous avez dû le comprendre ! – et aussi adoratrice de Cercle des poètes disparus où Lord Byron a une certaine importance. Mais voilà, je ne sais pas pourquoi, je ne me jette à l’eau que maintenant.

Je n’avais pas peur d’être déçue, peut-être de pas être à la hauteur, ou … Je ne sais pas !

Image

 

 

Quoi qu’il en soit, j’ai été émerveillée dès la première page. Cette édition des poèmes de Byron propose en premier poème : Adieu à la muse. J’ai trouvé ça très intéressant, dire au revoir à la muse au début du recueil : comme si l’inspiration a déjà fuit, comme si les prochains poèmes seraient vains, mélancoliques, célébrant une perte, (une forme de spleen romantique donc). Cette introduction, enfin, l’ouverture de ce recueil avec ce poème m’a paru fantastique et fabuleux, lourd de significations…

Et beh, c’est bien la seule chose qui m’aura emballée chez ce pauvre Byron. Le mythe que je m’étais construit autour de ce brave poète s’effondre. Eh oui, je n’ai pas aimé Byron ! Je me suis auto-déçue !

Je tenterai peut-être de le relire, dans quelques années, avec mes dictionnaires de symboles et mes précis de littérature latine, pour avoir un apport suffisant pour ce poète.

Je pense qu’en effet, il ne se lis pas comme ça à la grâce mat’ avec son thé ou son café…

Donc voilà ma conclusion, il faudrait que, plus que de le lire, je l’étudie. Y réfléchir, chercher à comprendre à quoi il fait réflexion etc.

Mais là, c’est encore le début des vacances, vraiment pas le moment pour ça !

 

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Alison Mossharty dit :

    Ah oui, Lord Byron il te faut le dictionnaire des symboles, la Bible et un livre sur l’histoire du Royaume Uni ça peut aider aussi. Et pour débuter les vacances c’est pas le mieux je suis bien d’accord ^^
    Il fait partie de ces auteurs que je vais lire un jour mais à cause de la masse d’information qu’il faut avoir, j’attends avant de m’y mettre (la lâche ^^) C’est comme Le Paradis Perdu de Milton. Un jour viendra où je le lirai (un jour lointaiiiin XD)

    1. lskymc dit :

      Oh mais je te comprends tellement !!! C est vraiment l effet que m à fait Byron… Après c est pas grave je me le retenterai un jour !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s