Le désir attrapé par la queue – Picasso

 


Picasso a écrit ! Oui ! Picasso nous ouvre les portes de… La folie ? Grâce à cette oeuvre totalement surréaliste, en réalité, barrée. Alors, je ne suis pas adepte du surréalisme, car je n’y comprend rien. Mais là, j’ai bien aimé, je ne sais pas vraiment pourquoi ni comment d’ailleurs. Je vais juste vous faire part de mes impressions. Et vous donner quelques citations à mon goût. Mais sinon, je ne suis pas sûre de pouvoir vous éclairer, ni même de vous convaincre de le lire ou de ne pas le lire. Ceci est un OVNI.

wpid-imag1133.jpg

Mon édition nous donne la liste des lecteurs chez Michel Leiris en 1944, dont nous pouvons imaginer côte à côte, nos chers Camus et Sartre. Arrêtons nous deux secondes… Le SEUL truc qui réussi à les réunir est cette lecture… Auquel on ne peux rien comprendre ? Soit j’ai un humour pourri, et je suis la seule que ça fait rire, soit ils sont fous, et conscients de l’être, ils se sont unis dans la folie… Non parce que l’Existentialisme est trop petit pour eux-deux mais Le Désir attrapé par la Queue, non.

Il n’y a aucune ponctuation. Fait intéressant, les phrases peuvent donc donner le sens qu’on veut. C’est à dire qu’un adjectif, puisqu’il n’y a pas de ponctuation, et selon sa conjugaison (mais généralement l’auteur s’arrange pour que les noms aient le même genre et nombre), l’adjectif peut se rapporter à quelque nom qu’il soit, donnant une autre vision de la… phrase. Grâce à cela, un mot peu en chassé un autre, se juxtaposé au précédent et même le remplacer comme si le précédent eut été barré.

Ouvrage, peut-être drôle, peut-être déjanté, et, si ça se trouve, dans les méandres de la conscience, très pertinent : je vous conseille les notes de fin de pages. Si l’explication vous illumine, dîtes le moi !

Les monologues sont une parodie réussie des pièces raciniennes.

De toute façon, une oeuvre qui met en fin d’acte Danse Macabre de Saint Saens ne peut-être que géniale et remplie de bon sens.

Alors, j’ai peut-être pris la même chose avant de lire que lui a prise avant d’écrire, puisque, personnellement, j’y vois une… critique, réussie ! De tout ce qui tourne autour de l’apparence, un peu d’amour certes, mais tout lié à la manière d’être, la manière d’apparaître qui suscite chez les autres un ressenti. Enfin, je ne vous apprends rien, mais j’ai trouvé très bien montré cette folie de l’apparence qui fait que l’on est jugé. L’apparence soignée ou non, qui est discutée et mise dans une case. Une apparence qui ferait tout, et sur laquelle tout le monde compte et sur cela uniquement, mais qui, en réalité est fausse. Donc une apparence inexistante, de cette façon si le monde et « les autres » s’appuient UNIQUEMENT là-dessus, ils ne s’appuient sur rien. Car elle n’existe… Qu’en apparence.

Je crois m’être perdue dans mon explication, comme on se perd dans le surréalisme. Maintenant, je vais passer aux citations, quelques phrases « attrapées par la queue » (oui, c’est pas drôle) :

Mais d’abord, je suis sûre que la date (de début et de fin) de la pièce ont une importance. J’en suis persuadée. Ou alors, ces dates n’ont d’importance qu’en apparence…

« bien lavés bien rincés nous sommes des miroirs de nous-mêmes et prêts à recommencer demain et tous les jours le même manège »

« ne vous cachez pas si adroitement derrière le derrière de l’histoire »

« si vous le permettez et voulez m’écouter très attentivement pendant ces quelques longues années de nuit noire que nous avons à dépenser allègrement ce matin jusqu’à midi »

« la brûlure de mes passions malsaines attise la plaie des engelures enamourées du prisme établi à demeure sur les angles mordorés de l’arc-en-ciel et l’évapore en confettis »

« – dis-moi combien ça fait quatre et quatre

-beaucoup trop et pas grand chose »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s