Roman avec cocaïne – Aguéev

 

wpid-imag1134.jpgJ’avoue avoir été pas mal déroutée par ce livre… Tout d’abord, j’avoue que je m’attendais à un petit côté Trainspotting ou Requiem for a dream qu’il n’y a absolument pas. Je découvre juste l’histoire d’un jeune garçon, d’abord au lycée, puis l’amour…

Il grandi à chaque chapitre sans que nous nous en apercevons. Le personnage est assez insaisissable, il ne se positionne pas du tout au centre de sa pensée. C’est à dire qu’il ne pense pas du tout être le plus beau ni le plus intelligent, il écoute la partie de son entourage qu’il considère comme l’élite. Mais d’un autre côté, il est follement ingrat. On ne sait pas, et lui non plus d’ailleurs, ne sait pas ce qui le mû. Il n’a pas réellement de passions dévorante, ne connait pas de spleen étouffant. C’est vraiment un personnage vaporeux et assez cruel.

Je pense que j’ai détesté m’y reconnaître par certains côtés.

Ainsi, le sujet de la drogue reste… Léger, du moins e n’est pas la drogue en elle-même que je vais en retenir, bien que les effets soient très exactement décris. Vraiment, les sensations sont si parfaitement transcritent qu’elles font tourner la tête.

En revanche, nous n’avons pas vraimet droit à un jeune homme tombant dans la drogue, il semble plutôt qu’il eut été « caractériellement prédisposé » à celà. Toujours voleur, toujours odieux mais toujours suiveur. Comme si toute sa vie, qui, justement, n’a ni passion, ni sentiment, où il s’est entiché dans l’esbrouffe ou toujours à des choses qui n’étaient pas en ses moyens et qui pouvaient faire mal au monde. Et donc comme si la cocaïne était exactement ce qu’il lui fallait : ce dans quoi il pourrait se perdre, ce pourquoi il pourrait voler et faire du mal…

Le passage de la lettre est celui qui m’a le plus plu et le plus parler. Nous avons vraiment un point de vue extérieur de lui, et non un reflet. Les sentiments sont francs et correspondent très exactement à ce qu’on pourrait imaginer de lui.

Les mots ne sont pas étrangers à nous, ni la situation, mais elle est superbement bien faîtes, cette lettre. Enfin bon, je ne sais comment dire mais son ton, tout en cette lettre, sentiments, expressions et idées sont très justes.

Je ne sais pas si je vous invite à le découvrir ou non ce roman, je l’ai un peu fait traîner, car je n’ai jamais été vraiment prise dedans. Donc à vous de vous faire votre opinion !

 

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Alison Mossharty dit :

    Je ne connaissais pas du tout ce bouquin. Mais je connais Requiem for a dream ❤ J'aime vraiment ce film ^^
    Si tu cherches un livre sur la drogue qui parle de l'addiction je me souviens avoir lu Junky de Burroughs que j'avais trouvé vraiment intéressant dans le traitement (mais tu dois certainement le connaître ou même l'avoir déjà lu ^^).

    1. lskymc dit :

      Oui je l ai déjà lu ! Il est très bien 🙂 même si ça fait longtemps…

      J hésite à me lancer dans le livre qui a inspiré trainspotting, et son deuxième tome. J ai peur d être déçu tant je suis en admiration devant le film.

      1. Alison Mossharty dit :

        Je comprends ! Je n’ai toujours pas vu ce film de Boyle, pourtant on m’en parle toujours avec admiration ^^ Après comme on dit « qui ne tente rien n’a rien » 😀

      2. lskymc dit :

        Lis peut être le livre dont c est inspiré, je ne m y suis toujours pas essayé de peur d être déçu mais un jour viendra !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s