L’Immoraliste – Gide

Vous allez être dépités de la brièveté de cet article, je n’ai pas grand chose à dire. Le livre se lit assez rapidement car la langue est fluide. C’est joliment écrit de même que les descriptions proposées font plutôt rêver. C’est très agréable, les dialogues relativement bien menés. Le thème récurrent de la maladie est bien exploité. La façon de vivre la maladie, de la dépasser, la présence rassurante de soignants. Tout est très bien fait, j’ai aimé.241_001

Mais, au delà de toutes ces éloges : je n’ai absolument rien compris.

Un des dialogues clefs traite de la morale. Forcément. J’ai cherché l’exploitation de ce thème tout au long de ma lecture. Désespérément. Je ne l’ai pas trouvé. Je n’ai pas compris où était la moralité ou l’immoralité dans ce livre. Sincèrement, je n’ai donc rien compris je crois… Je cherche encore ce thème central.

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s