Challenge : Quelles Lectures au Programme en Aout & Septembre ? [Bilan Juillet]

Je me suis faîte avoir par les vacances en Juillet. Je suis finalement retournée en Espagne (photo non cadrée ci-dessous), j »ai fait un peu de campagnes… Alors que je ne croyais n’avoir rien à faire, le mois de Juillet fut finalement très complet. Pour cela, mon article au sujet de la Psychanalyse dans la Création sortira finalement début Août. A la suite de cet article, donc. Pour ne pas refaire la même erreur, et, sachant que je pars en Espagne et à Berlin, je vais étaler mes lectures suivantes sur deux mois. Je me ménage donc sur Aout et Septembre. On va parler Sexe et on va parler Amour. Deux thèmes au lien étroit. Et oui, je me mets à l’eau de rose, moi-même, je n’en crois pas d’écrire cela !P1020318

D’abord, petite rétrospective de Juillet. 2 bonnes surprises, 2 déceptions, un article comparatif. N’hésitez pas à cliquer sur les liens pour voir ce que j’en ai pensé.

Les Bacchantes, finalement plutôt centré sur Dionysos. Or, ce qu’il faut comprendre c’est que Bacchus n’est pas séparable des Ménades, comme vous pouvez le lire dans l’article. Pris pour appuie : Les Bacchantes d’Euripide, Le Mythe de Bacchus de Mahé, et Dionysos et les Bacchantes de Huet-Brichard.

J’ai été très déçue par Ces femmes qui ont réveillé la France et la Déménagerie.

J’ai adoré et été absorbée par Le Colleur d’Affiche -œuvre extrêmement dure- et Les Grandes Amours de l’Histoire -avec qui vous passerez un excellent moment.

A venir, comme annoncer l’article prenant appuie sur Amor Artis de Franceshi et Du Trauma à la Créativité de Hachet

Niveau Cinéma -et oui, je m’y remets aussi, que de bonnes résolutions !

Tout d’abord Insidious 3, étant une grande fane des deux premiers volets, je me suis refaits toute la série. 1$_AW-29147-Insidious-3J’ai beaucoup aimé Insidious 3 malgré la fin qui le dynamite atrocement : des plans offerts au fanclub. Du sursaut et toujours l’histoire très bien cousue, ne trahissant pas la vision du monde de l’au-delà qu’offre cette saga. Bien sûr, ce n’est pas James Wan, et, bien sûr, certains ont été déçus que cela tourne en « les Histoires d’Elise ». Certes, ils se trahissent un peu, cherchant tellement à faire plaisir à leurs fans et en réintroduisant des faits passés -même un jumkscare en particulier. Mais bon, les personnages sont toujours bons, il est tout de même excellent, la peur est là et efficace. J’ai trouvé ce volet pertinent malgré l’essoufflement qui risque de débouler si on a droit à de trop nombreuses suites.

Gallows, alors, j’avoue, pêché mignon oblige, ce film n’était pas très prometteur mais mon attirance pour The-Gallows-Extrait-VO_paysage_613x380l’épouvante m’a trainé en salle. Cela démarre très mal, en found footage : c’est à dire filmé par les acteurs. Et le personnage tenant la caméra est insupportable. Tous les personnages d’ailleurs sont insupportables et caricaturaux, l’histoire se profile avec des sabots immenses. Toute la première partie du film est très longue, la mise en place n’en fini pas : ce film est mal équilibré. Enfin, bon, tout est très grossier, mais une fois que l’épouvante démarre, c’est un film très exactement dans les clous, collant avec tous les déjà-vus et les respectant sans en dévier. L’originalité est absente mais ça fonctionne, beau petit renversement final.

Le Petit Prince, oui, au milieu des films d’horreur. Alors, de base, j’ai en horreur le livre de Saint-Exupéry, il 515x330_capture-ecran-bande-annonce-film-petit-princene me plait pas, pour des tas de raisons. Or, le film d’animation utilise l’oeuvre et les dessins d’origine de façon assez géniale, l‘animation en volume (papier ou papier maché) est très pertinente et exceptionnellement bien réalisée. Je regrette encore que les personnages soient si grossiers alors que certains paysages en image de synthèse sont merveilleux. L’histoire du Petit Prince est très bien introduite et utilisée, même si la dernière partie du film est audacieuse. C’est beaucoup d’émotion, une belle ode à l’amour et l’amitié. Et, de plus, ce film contre l’oubli de l’enfance et l’insouciance permet aux enfants de grandir. Quelques regrets quant à la fin, j’aurais aimé un retour à la réalité un peu plus poussé : comment le personnage principal mélange le rêve de l’enfance et la réalité.

Maintenant, attaquons nous au programme de ces deux mois qui arrivent.

Le Sexe, d’abord, d’un point de vu assez critique.

C’est à dire que je compte lire :

Le Sexe d’Hier à Aujourd’hui, collectif aux Editions Sciences Humaines.

Délicieux Supplices, Erotisme et Cruauté en Occident. Antonio Dominguez Leiva et Sébastien Hubier.

Et pour finir, Guide érotique du Louvre et du Musée d’Orsay.

Certes, ces collections moins connues ne sont pas très critiques. De plus, si je voulais faire quelque chose de vraiment complets j’ajouterai l’Erotisme de Georges Batailles, Le Corps Mosntrueux de Martinez, ou encore Le Fétischisme et l’Amour de Villeneuve. Je ne cite que ceux-ci car je les ai lu et beaucoup appréciés par le passé. Mais voilà, je ne compte pas les relire pour un article. Donc je vous annonce que tout cela n’est pas à prendre à un degré trop sérieux. Voilà les trois premières lectures au programme de Aout/Septembre.

Et enfin, des romans offert à la sensibilité.Henri-de-Toulouse-Lautrec

L’Idole de Robert Merle, Italie du XVIe, Vittoria déchaîne les passions.

Les Règles du Jeu de Towles, New York 1938, ambition et séduction.

Bang ! Bang ! De Chistophe Donner, déchéance d’une ancienne star, déchéance d’une femme.

Cher Amour de Giraudeau, femme aimée et sublimée recherchée à travers le monde.

La Vénus d’Ille de Mérimée, beauté merveilleuse, éternelle et fascinante.

J’espère ne pas me lasser de ce thème assez nouveau et surprenant pour moi. Un besoin viscéral de lire des histoires d’amours compliquées et idéalisées, la Littérature est justement là pour nous faire oublier les nôtres.

Et vous, quoi au programme prochainement ? Vous avez vu des films ? Des commentaires sur les lectures, les thèmes programmés ? Dites-moi tout !

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tiens moi non plus je n’aime pas le livre Le petit prince, mais je me laisserai peut être tenté par le film. Bon courage pour ton challenge et beau mois d’août =)

  2. Ah me concernant j’aime beaucoup le roman de St Saint-Exupéry. Je compte aller voir le film prochainement, je suis contente de lire que tu as pu l’apprécier 🙂 (ça me rassure, je pense avoir peur d’être déçue).
    Tu ne manques pas de projets pour les deux mois à venir, je te souhaite d’ores et déjà de belles lectures et un très bon mois d’août ! La Vénus d’Ille avait su me plaire, j’espère que tu aimeras autant que ça a été le cas pour moi.

    1. Oui, cette adaptation reste un challenge ! Je la pense réussie, n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé 🙂
      Merci ! Je te tiens au courant pour la Vénus, d’Ille, Je te souhaite également un bon mois d’Août !

  3. ressacar dit :

    Bonne lecture! Moi j’espère voir bientôt le bout de mes gros pavés de Nietzsche et Confucius haha!

    1. Merci ! Je galère assez ! Je te comprends bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s