Bang ! Bang ! – Christophe Donner [Août/Septembre : 3/8]

Je l’ai lu tranquillement, en me disant que c’était une petite lecture de voyage. Eh bien franchement, j’ai pris une baffe, car je découvrais qu’il y avait pas mal de truc derrière.

51i9NSmpgEL._SX307_BO1,204,203,200_L’écriture est contemporaine, bien contée. Le narrateur est un personnage réaliste ce qui ne dénote pas avec son ton désabusé. Il peut même raconter des actions qui ne sont pas fait par lui, et il les visualise à partir de ce qu’on lui a raconté. Ce point de vue est très intéressant et très bien réalisé.

Mais au fait, c’est quoi ? Ca fait un peu penser à Marilyn, l’air de « Bang ! Bang » qu’on trouve dans le film de Tarantino en plus. C’est Martine Victoire, star du cinéma français, et c’est sa déchéance. Même le début, qui n’est pas sombre, avec le ton donné à l’écriture, sent déjà comme une fatalité. Un détail, d’ailleurs, mais je ne peux pas vous révélé lequel est très visuel. L’écriture est visuelle, c’est immersif et génial. Et on se fait cette réflexion : il manque ceci dans le décor… Le ceci arrivera, la surprise est moindre, c’est des gros sabots cousus de fil blanc… Et là où Donner est génial, c’est qu’il en joue, qu’il le dit, que son bon-sang de narrateur désabusé évoque cette réflexion qu’on se fait tous à la lecture du décor, même lui.

Bon assez parlé de l’écriture, parlons des personnages, même si ce sera assez bref finalement. Ils sont réalistes, certes, archétypaux un peu. On voit tout un panel du petit show-business qui, au finale n’a rien d’étonnant mais n’a pas réellement de fausse note.

Les sujets -parfois très graves- qui y sont abordéS, par le ton du roman, ne choque pas réellement. Les tracas de ces riches parisienS, certes. Mais tant de personnages que les points de vue s’emmêlent et se multiplient et donne là, le ton que je trouve profond. Cela donne une idée très juste, collant bien au vécu de chaque personnage, de ce que peut être tout ça. De ce qu’on peut en penser, les réactions sont toujours prises à chaud par l’écriture sensorielle, mais ça donne des dialogues et des situations exceptionnels, qui, même si elles ne font pas spécialement réfléchir, déroutent et montre une autre pensée que celle véhiculée habituellement.

A lire !

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’aime beaucoup le titre et je suis intriguée ! =)

    1. Tu fais bien 🙂 SI jamais tu le lis, tiens moi au courant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s