Les Règles du Jeu – Amor Towles [A/S : 04/08]

Je ne pense pas m’étaler trop longtemps sur ce roman. Malgré le pavé qu’il est. Certains en diront que c’est un roman à l’eau de rose, pas vraiment à tort, mais il y a tant de choses à découvrir dans ce bijou.

9782226239983gD’abord, l’écriture, incroyable. Métaphores et détails merveilleux. Tout est basés sur des petits rien dans un style ahurissant tant il est fluide et beau.

Katey et sa bonne complice Eve sont inséparables, jusqu’à ce que flirt et accident s’emmêlent. Ca parait bête comme ça, oui. Mais ne l’imaginez pas. C’est putain de bon sang réaliste ! Ca en est incroyable ! Et on découvre un New-York des années trente des plus fidèles. Les lieux sont incroyablement bien racontés, comme si on y était avec elle. La place de l’Histoire, sans être cruciale dans l’histoire est sans cesse rappeler. Un cadre hyper réaliste est posé amené génialement. Brièvement et très bien commenté par la narratrice, Katey. Non, vraiment, je l’ai dévoré ce gros pavé. Il est sensationnel par sa justesse, ses rappels à l’Histoire, son introduction à la vie. Les classes sociales, les guerres, l’échelle sociale, les personnages… Il n’y a AUCUNE fausse note. C’est un délice, c’est renversant. J’en suis restée bouche bée tant tout est bien décrit dans cette écriture tout en détails. J’ai été conquise, l’histoire ne se contente pas d’être à l’eau de rose, elle est bien plus que ça. Elle est sincère, réaliste, d’une écriture belle et simpliste.

N’ayez pas peur du sentimentalisme et des pavés… Découvrez les auteurs qui ont marqués cette période, découvrez les modes, découvrez le point de vue que les Américains avaient de l’Histoire à ce moment-là.

Quelle belle et fascinante lecture..!

Par exemple, en entrant dans le roman, vous trouverez ceci : « Bref, tous plus ou moins soûls, nous traversions ces soirées comme des satellites survolant a ville à dix kilomètres d’altitude et carburant au dollar fort et à l’alcool fin. Nous vociférions d’un bout à l’autre de la table, nous éclipsions dans une pièce vide en compagnie des maris ou des épouses des autres, faisions la fête avec enthousiasme et l’exubérance des dieux grecs. Et au matin, levé à 6 h 30 pile, claires d’esprit et optimistes, nous reprenions nos postes derrière les bureaux en acier immaculé des maîtres du monde. »

Découvrez donc vous aussi l’âge d’or des Etats-Unis.

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ton avis enthousiaste donne envie de s’y plonger =)

    1. J’espère bien ! Ce fut une excellente surprise et un excellent moment !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s