A quoi rêvent les jeunes fille ? – Musset

IMAG2127

Eh oui ! J ai déniché un vieux bouquin ! Et devant une vieille édition, je reste baba ! Même quand elle se désagrège dans mes doigts ! 

Bref, À quoi rêvent les jeunes filles signe les débuts de Musset donc, c est un début… Je ne vais pas l’encenser ou le détruire. Mais c est simple, ça cafouille. Ça demeure distrayant mais ça paraît longuet alors même que c est court. Comme je le dis, c est un début.

Un peu comme ce qui suit, qui sont des fragments. Des trouvailles d’éditeur, des trucs comme ça… Ça n est pas mal ! Loin de là, chacun sa sensibilité. cela contient beaucoup d odes a la gente féminine, ou des hommages à ses amis, ou à lui même, son passé, ses souvenirs. Mais nous sommes bien loin du massif par sa taille, certes, mais par ses propos et sa poésie, des Confessions d’un enfant du siècle !

Je cite, pour les curieux et les fans de Musset les perles que j ai trouvé, les fragments auxquels j ai réellement accrochés : Les Voeux stériles, merveilleux, désabusés et beaux.IMAG2128

Octave, doux et mélancolique comme du poison.

 A Pepa, toujours en tristesse et douceur.

Le Saule est très beau, comme une perle de rosée qui brille dans la tombée de la nuit.

J’eus entendu parler, durant mes études, d un spectacle dans un fauteuil mais commencer par telle citation reste scotchant : « entre la coupe et les lèvres, il reste encore de la place pour un malheur »

IMAG2129Ensuite j’en arrête des photos et extraits de ce livre… Au milieu des maladresses, découvrez les milles perles. Mais lisez-le ! Au moins pour la suite de ce paragraphe, au moins pour l amour de l art ! (Ça y est, Musset me donne des envolées lyriques – mais je vous en conjure, écoutez votre curiosité, ne passez pas à côté des parts inconnues)

Tout cela est très agréable, tristement sombré dans l’oubli. Mais on peut le comprendre face à l intimité et le contexte instantané de ces écrits..

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ah les vieilles éditions, j’aime énormément cela moi aussi ! Il est vrai qu’on s’arrête peu sur les débuts de nos grands auteurs, mais c’est toujours forts de découvrir comment un écrivain peu changer au sein de son art ! =)

    1. Oui, ce livre m’a énormément plu pour ça 🙂 C’et le charme des trouvailles dans les librairies de revente ! 🙂

  2. Alison Mossharty dit :

    Et bien, tu m’apprends un truc : je ne connaissais pas du tout cette oeuvre de Musset (certainement parce que c’est sa première comme tu le dis) mais c’est étrange quand même car j’ai beaucoup étudier l’oeuvre de Musset en classe et aucun de mes profs a seulemnt mentionné ce bouquin. J’aimerais beauocup lire Confession d’un enfant du siècle en passant ^^

    1. Les Confessions d’un enfant du siècle sont géniales ! Un vrai délice !
      Mais oui, lis ce livre, tous les fragments etc. sont vraiment interessants !

  3. J’aime tellement les vieilles éditions ❤ De Musset je ne connais encore qu'"On ne badine pas avec l'amour", mais nul doute que je vais continuer ma découverte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s