Poppy Z.Brite Corps exquis

tumblr_mdc0tnLUag1rk37gjo1_500

J’ai enfin fait la connaissance littéraire de Poppy Z.Brite, il faut dire qu’on m’en a tartiné les oreilles.

Eh bien, l’œuvre est à la hauteur de sa réputation.

C’est un de ses premiers romans –si ce n’est le premier- qui m’a permis de la découvrir, loin de ses contes et autres nouvelles bien plus connus.

 

Corps exquis de Poppy Z.Brite

corpsUne immersion dans l’angoisse et l’horreur. Âmes sensibles s’abstenir.

Les personnages sont atypiques, travaillés et taillés au millimètre. Leur folie n’a d’égale que celle des autres personnages. Personnellement, j’ai trouvé le roman long à démarrer une fois passé l’introduction.

Cette introduction magistrale où le narrateur n’est autre que le plus grand tueur en série de Londres depuis Jack. L’ambiance morbide s’installe, la langue est crue mais travaillée. Le style frôle la vulgarité sans jamais y sombrer car Poppy manie habillement les effets de styles et le vocabulaire. Ainsi, nous ne sommes pas face à un roman désuet de toute éducation. Malgré la froideur des faits et leur violence.

Pour un thème aussi violent, la langue se devait être violente.

Tout comme ses personnages. D’ailleurs, bien qu’il n’y ait qu’un narrateur, les regards passent d’un personnage à l’autre. D’une horreur ou d’une détresse à l’autre.

J’ai trouvé ce livre très bon, même si je ne suis pas étonnée que ce soit un premier roman. Cela manque d’un je-ne-sais-quoi qui signe d’un vieil « écriveron ». Pas vraiment un lien logique, le roman est très bien. Mais. Un « mais » sur lequel je mets difficilement le doigt. Disons simplement, qu’en premier roman, les personnages sont extrêmement travaillés, les secondaires un peu moins mais toujours très pertinents quant à l’histoire ou leur apparition et personnalité. Tout cela est très appliqué, et certaines scènes, sans être dénuées d’intérêt sont uniquement transitoires pour arriver à d’autres. Ce qui est normal. Mais je tente de mieux m’exprimer : disons, que les scènes sont assez sensorielles –et encore, moins que dans ses dernières nouvelles- mais elles sont comme des images. Il est net que l’auteur, jeune à l’époque, a pris un soin tout particulier –et c’est formidablement bien fait- de ses personnages, et de certaines images où elle voulait en venir. Quitte à donner moins de punch au reste, et de n’arriver qu’à un résultat un peu plat entre deux scènes importantes ou trash.

C’est donc tout de même un très bon résultat prenant et appliqué. Que je ne peux que recommander aux aventuriers amateurs de sang.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C’est une auteur dont j’entends beaucoup de bien, ses livres semblent atypiques et il faut vraiment que je découvre =)

    1. C’est exactement la réflexion que je me suis faîte 🙂 Après, je pense compléter ma lecture avec « les contes de la Fée verte » pour pouvoir m’en faire une meilleure idée 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s