Les contes de la Folie Ordinaire – Bukowski

Bonjour/soir ! Alors, dans cet article on va parler de plein de choses différentes, qui n’ont pas forcément de rapport entre elles. Donc bon, ce sera un article un peu Patchwork !

De Bukowski au récital du chœur de Noel : c’est maintenant !

Mais d’abord, histoire de donner le ton : 

Ça, c’était Samedi, il faisait beau, il faisait chaud, pourvu que l’Hiver ne nous rattrape pas maintenant !

12404476_10206531763707519_1289877545_n

 

Les contes de la Folie Ordinaire – Bukowski

51WCOXCz-QL._SX303_BO1,204,203,200_Je ne comprends pas comment je n’ai pas pu me retrouver avec un bouquin pareil entre les mains plus tôt.

Je ne sais pas par quel bout attraper ce livre.

Par les points négatifs ? Beaucoup de vulgarité & des contes bien répétitifs.

Mais enfin, que le fond est bon. Cela transmet tellement. Les problématiques de l’écrivain et de l’alcoolique, sans qu’on ne sache jamais lequel a entraîné l’autre. C’est bien difficile de pouvoir expliquer plus encore, ce vide d’écrivain. Un écrivain qui n’est pas maudit, ni torturé, il n’est rien s’il n’est pas écrivain. Et il ne peut sortir du vide.

Alors, il le rempli par de mauvaises phrases, il fréquente du monde, on ne sait si c’est ce monde qui le tire vers le bas, ou si c’est lui qui les tire vers le bas.

Pour être vivant, il faut qu’il boive, que la tête lui vrille, et qu’il vomisse. C’est par le corps qu’il vit, car sa tête et vide. Et l’appel de ce corps mort, réclame donc du sexe.

Et là, il fait n’importe quoi, mais c’est tellement plus. Une réflexion sur une certaine société littéraire. Sur les rêves qui s’explosent.

Je le conseille, ce bouquin si on est capable de passer outre la tartine de vulgarité bien fournie. La vulgarité est omniprésente et violente. Les insultes donnent l’impression d’être vivant à celui qui les dit. Dans ce besoin d’exister. On se demande d’où ce narrateur vient, comment est-il arrivé là. Le pessimisme et les questions qui closent la plupart des chapitres sont d’une profondeur intéressante. J’ai beaucoup aimé, et celaimages renvoie à des problématiques qui me sont propre, qui peuvent également vous parler.

Sur la vie, en société, dans la solitude, tout ce qui entoure. Tout ce qui peut mener à la folie.

C’est assez parfait, je vous conseille cette claque, mais elle ne vous fera pas plus exister.

Tranchons sur un sujet tout autre. Samedi, je suis allée à un chœur de musique classique, c’était merveilleux ! 

12390967_10153732098992674_1228462761065813338_nArchipels, l’atelier vocal des Elements, direction de Joël Suhubiette.

Cadre merveilleux dans une petite Chapelle, « le chœur Archipels […] regroupe étudiants, professeurs de musique, amateurs confirmés ». Et puis c’était beau ! Répertoire d’Antoine Busnois (1433-1492) à Benjamin Britten (1913-1976), en passant par Bach. Un délice !

Et pour achever cet article bien modeste :

bwa.png

Deux ans.

Deux ans aujourd’hui que ce blog existe, survivote.

Ça n’a jamais été un grand Blog de Littérature, je n’en ai jamais eu l’ambition. Je souhaitais de l’échange, de la convivialité, le partage d’une passion.

Et vous savez quoi ?

J’ai réussi !

Parce que, même si j’abandonne périodiquement cette pauvre plateforme, je n’oublie pas mes quelques rencontres, ces mêmes blogueurs littéraires qui sont au rendez-vous lorsque je fais revivre le Bar aux Lettres.

Merci à tous les clients du Bar aux Lettres, les nouveaux comme les anciens, que l’ivresse coule à flot, un cocktail d’absinthe, de vin ou de mots à chacun d’entre vous ! C’est ma tournée !

La Barmaid aux Lettres.

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Joyeux blog anniversaire ! J’aime beaucoup tes articles qui ont ce petits quelque chose qu’on ne trouve pas ailleurs =)

    1. Oh, tu me fais énormément plaisir ! Merci infiniment, à très vite 🙂

  2. ressacar dit :

    Je note ces contes! La vulgarité n’est pas quelque chose qui m’effraie et la folie est un thème que j’adore

    1. Je pense que tu pourras donc y trouver ton bonheur 😉 J’irai lire ce que tu en as pensé avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s