Kamouraska – Hébert

Anne Hebert avec Kamouraska clôturera ce mois de janvier 2016 avec un froid tout à fait québécois.

Pour vous dire, dans ce bouquin, il neige et ça glace, tout autant que ce bouquin ma laissé de marbre.

Challenge ABC 2016. Pages : 245 (526+245 = 771) / 5 000. Lettre : H. 3/26.

150407_97535_aetd-anne-hebert_p5Je n’ai pas bien compris la visée ou la portée de ce roman. Entre un thriller et un drame familial, j’ai trouvé l’intrigue et surtout, la chute, tout à fait pauvre.

Cependant Anne Hébert a fait un effort de style, il faut bien le reconnaître. C’est intéressant. Le narrateur est changeant, occasionnellement omniscient -à la troisième personne du singulier- tantôt le narrateur est le personnage principal… Ces changements de narration surviennent n’importe quand, même pas un saut de ligne, un retour à la ligne, hop, dans le même paragraphe… C’est très perturbant, puis on a des envolées… La narration se fait subitement à la deuxième personne… du pluriel, ou même… Du singulier. De temps en temps, comme ça. On ne comprend pas bien du coup, on comprend presque rien, c’est déroutant mais ce doit être bien fait.

Il est compliqué ce bouquin, parce que, heureusement, l’intrigue n’est pas très intéressante ni complexe, mais il n’y a pas que les changements de narrations qui compliquent ce récit de vie rocambolesque.

En plus que le personnage principal n’est pas très intéressant, comme la majorité des autres assez archétypaux, encadrant tout ça. Encadrant les changements intempestifs et permanents de narration : la temporalité a filé.

Dès le début on comprend qu’on va devoir s’habituer et s’apparenter à la frêle frontière du rêve et de la réalité. Si bien qu’au fil du livre on ne sait plus : si c’est un rêve, un souvenir, la réalité, et si jamais on déduit que c’est un souvenir… Il concerne son premier mari ? L’actuel ? Avant ou après ce qui était raconté au chapitre précédent ?

On ne sait pas.

On ne sait pas.

Ce roman reste tout entier un mystère, je n’ai pas compris l’intérêt dans l’Histoire, le style, donc, ces effets de réalités et de rêves, de narration, je le salue.

Je vous invite à suivre la fonte de ma PàL et l’avancement de mes Challenges, ici.

Je vous annonce quatre très beaux projets pour 2016 ! Je vous tiens au courant ! Petit teasing, je vous promet déjà : de la musique, de la littérature et de la recherche !

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai entendu du bien de cette auteur mais je ne vais pas commencer par celui-ci !

    1. Par lequel souhaites tu commencer ? Je l’ai totalement découverte ainsi.

      1. Je ne sais pas du tout mais celui-ci ne me tentes pas

      2. Je comprends, il ne m’a pas enchanté non plus 🙂

  2. laeti1304 dit :

    moi qui suis à la recherche d’un petit thriller en ce moment… Ce ne sera pas celui-ci !! xD

    1. En effet je te le déconseille

    2. Par contre, quel type de thriller cherches tu ? Une epouse modèle de chapman est considéré comme tel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s