Rêves et Cauchemars – King

Bonjour, bonjour !

Absente, oui ! Mais j’avais prévenue !

Je viens vous parler de Rêves et Cauchemars de Stephen King

Challenge Stefen King 2016. Challenge ABC 2016, Pages : 954 (771+954 = 1725) / 5 000. Lettre : K. 4/26.816206-gf

Vous découvrirez une vingtaines de nouvelles, dont aucune ne semble être redite de l’autre. L’imagination de cet homme n’a aucune limite ni sa maîtrise de l’horreur. Si certaines sont plus intrigantes qu’épouvantables, il n’en reste pas moins un univers éminemment creusé. Et une plume pour l’horreur : décrire l’indescriptible, des scènes d’actions nettes et haletantes, le malaise qui perce au travers des mots… King c’est le grand maître, nous le savions tous, et il m’enchante.

Alors, je ne vais pas vous faire un bref résumé de chacune des nouvelles, ça serait long et fastidieux. Je vais simplement en prendre quelques-unes au hasard et vous en parler, avant de vraiment vous parler du cœur de cette œuvre, des deux grands coups de maîtres qui me font dire que si King n’est pas absolument connu pour ses nouvelles, il devrait, chacune est une pointe, toujours plus profonde, dans son univers.

Le Dentier Claqueur est une nouvelle totalement décalée, parfaite si vous voulez aller faire un tour dans le désert et avoir les poils qui se hérissent. De même, dans cet esprit décalé mais pas tout à fait drôle non plus : Un groupe d’enfer. Accouchement à domicile et La saison des pluies, nouvelles totalement plongées dans le merveilleux mais profondément ancrées dans l’horreur, dans le gore même. La Maison de Mapple Street est un joli conte pour enfant… Version King, mais ça me plait beaucoup.

Mention spéciale pour Désolé, bon numéro. Ecriture cinématographique, ceci est un script. L’humour de King même dans l’horreur « les abréviations des scénarios sont simples et n’existent, de mon point de vue, qu’afin que les gens qui les écrivent aient l’impression d’appartenir à une fraternité maçonnique. » Quand on est King, on peut tout dire. Mais au-delà de cette note, je trouve que c’est l’histoire la plus magistralement creusée et réfléchie du recueil.

Enfin, après La dernière affaire d’Umney… En effet avec vingt nouvelles, on voit de tout : du désert, de la ville, des couples, des enfants, inspiration horreur, inspiration autre… Le talent de l’écrivain se déroule et se prélasse sous nos yeux émerveillés. Umney c’est un enquêteur privé des années 30, on est en plein L.A Noire et on oublie qu’on lit du King… Jusqu’à ce que Dieu arrive. Je ne vous ferez pas l’affront de vous dévoiler toute l’intrigue. Mais cette nouvelle, pour clore ce livre, c’est de la magie pure. De la mise en abîme de chaque histoire, de chaque monde, de la condition d’auteur et de lecteur. C’est une réflexion sur les abysses de l’inconscient et de l’imagination. Bref, c’est parfait. Bref, il faut dévorer ce livre pour réussir à en arriver là.

Oh, et je vous laisse ça là : l’introduction. La seule, l’unique, par laquelle je ne ferai plus que jurer, par laquelle la magie de l’écriture opère :

20160320_112424 [137620]Lire cette incroyable introduction en entier.

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai lu que Shining et Docteur Sleep de l’auteur et ce récit de nouvelles me tente parce que j’ai vraiment aimé ses mots, cette façon de décrire ! Whoua j’en frissonne encore =)

    1. Oh je pense qu’il va te plaire, c’est un peu comme un petit condensé de tout ça !

  2. leanesaim dit :

    J’ai adoré la façon d’écrire de King, j’ai lu plusieurs de ses livres que j’ai beaucoup aimé. Grace à cet article, tu m’as donné envie d’acheter ce récit, encore un à mettre dans ma Wish List! xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s