Ben Okri – contes de la liberté

contes-de-la-liberte-de-ben-okriInédits, les Contes de la liberté, sont publiées chez Christian Bourgeois.

Si vous n’aimez pas l’absurde, passez votre chemin. Personnellement, j’ai eu le courage de le lire jusqu’au bout mais cela a mérité de la détermination : je n’ai rien compris.

On nous vend du stoku entre le haïku et la nouvelle. Mais j’avoue avoir du mal à identifier ce mélange, même avec ceci sous les yeux…

Le recueil s’ouvre sur une nouvelle qui s’apparente plutôt à une pièce de théâtre. C’est très exactement mené comme tel, dialogues et didascalies, mais, n’en ayant pas les codes (italiques, livres au lieu d’actes…). Ainsi ce premier stoku m’a plus fait penser à une pièce beckettienne qu’à autre chose. Pour tout dire j’ai très exactement eu l’impression de relire Fin de Partie. Je l’avais déjà détesté à l’époque, alors une espèce de copie absurde, se faisant appeler un stoku… Je ne vous en parle pas.

Passé le non-théâtre beckettien, s’enchaînent des nouvelles de quelques pages, vraiment très courtes, de 3 à  5 feuillets. L’absurde est au cœur de chaque récit, et, c’est comme si tout était métaphore et tout avait un sens hyper profond, mais, je ne l’ai saisi à aucun moment. Peut-être n’ayant pas assez creusé, ce que j’en ai compris était peu profond, et le style me paraissait très déplaisant.

De ce que j’ai appréhendé, je crois bien que Ben Okri avait besoin de faire connaître son dégoût pour le jeu des apparences, pour les riches et pour les gens qui se morfondent. J’en veux pour preuves les bobos s’extasiant sur des dessins d’orphelins traumatisés victimes de la guerre, et également l’homme cherchant l’asile et, le trouvant enfin, se guéri en décidant de ne plus être fou ou malade. Enfin bon, nous nous trouvons face à quelque chose de réellement étrange.730846336_small

Je vous laisse le loisir de vous jeter dans l’absurde si tel est votre tasse de thé.

Challenge ABC 2016, Pages : 164 (7 612 + 164 = 7 776) / 5 000. Lettre : O. 24/26.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s