La passagère du silence – Verdier

 

9782253114666-tC’est un étrange ouvrage. Qu’on apprécie vraiment que dans le dernier tiers je pense. La passagère du silence est une jeune fille qui a tout quitter, son pays natal, sa famille, absolument tout, pour vivre son rêve et filer en chine apprendre la calligraphie. C’est une fille qui a un cran incroyable et une curiosité à toute épreuve, alors même qu’à peine arriver en Chine elle est violée, elle va vivre dans une pauvreté incroyable, surveillée par le parti car en pleine répression, tombant régulièrement malade…

Ainsi, ayant une hargne incroyable, elle parvient à être à l’aise dans la langue du pays et est prise sous l’aile de plusieurs maîtres. Elle s’en sort, et, lors du dernier tiers du roman, c’est moins un pays en crise qui nous est montré, mais surtout et enfin, une pensée et une philosophie chinoise. Ce qu’elle était venue chercher, et ce que nous cherchons au fil de son roman.

Ainsi, La passagère du silence est un titre qui correspond : elle a dû brûler bien de souvenirs et le roman s’achève avec son silence, retournée en campagne française à la vie de famille lambda.

Un goût étrange amer nous envahi une fois le livre clos. Comme s’il ne c’était rien passé…

C’est finalement tristement vain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s