Maisons hantées

Recueil de nouvelles collectif, issu d’un appel à textes des éditions Luciférines.

maisons-hanteesAlors, je trouve le recueil assez injuste car j’ai vu de grandes disparités entre les auteurs… Des styles vraiment moins bien maîtrisés que d’autres. Et cette différences, souvent d’une nouvelle sur l’autre creusait un trou évident…

Ainsi, je suis assez mitigée sur ce recueil, et je n’ai pas envie de déprécier certains efforts. Je vais seulement donc parler des nouvelles qui m’ont le plus marquer. Mais d’abord, je trouve intéressant le pâle et maigre parallèle que je vais faire : prenons un des lanceurs du genre de la nouvelle d’horreur, j’ai nommé notre cher et doux Maupassant. Horla, fantastique et horreur, à voir dans ce fabuleux recueil.

Ainsi, on peut y voir, bien évidemment des divergences, mais l’évolution de l’écriture d’horreur est très intéressante. Elle est devenue très cinématographique, et souvent, même cybernétique : espace web, sms, et d’autres. Une écriture comme un script, des descriptions qui vont vite, presque en didascalie. L’horreur elle-même est exhibée, boyaux et douleur, démembrements et autres réjouissances seront ce que vous trouverez dans ces pages. On est loin de l’angoisse diffuse et insondable, ici, si on ne comprend jamais vraiment ce qui attire ou tue les personnages mais la douleur est claire et exhibée. L’horreur c’est donc métamorphosée, bien que, souvent, elle ne paraisse pas maîtrisée, comme des fausses explications, un non dit un peu rapide, ou un manque de cohérence ou de surprise.

Ainsi, la dernière nouvelle, Dehors il neige de Bruno Pochesci, malgré le gore exubérant, est toute en douceur et presque un peu poète. Mention spéciale à Annabelle de Jean-Charles Flamion, qui est très drôle, au milieu de tout cela. Iravel de Vincent Tassy est très poétique. Et Les Murs de Blackat de Nicolas Saintier m’ont bien plu.

Quoi qu’il en soit, tous les jeunes auteurs ont fait un beau travail grâce à la force de proposition d’une maison d’édition. Je pense qu’il est très important de soutenir et d’acheter ce genre d’initiative pour permettre aux jeunes auteurs de vivre et se faire connaître (vous ne trouvez pas que c’st toujours les mêmes en évidence à la Fnac et sur Amazon, vous ? 😉 )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s