Expo 58 : Yugoslav Pavilion – Jasna Galjer

Le Pavillon Yougoslav de Vjenceslav Richter a été créé pour l’exposition internationale de 58. Un livre tout en anglais s’il vous plait ! Mais, pourquoi s’y intéresser, me direz-vous ?

Jasna Galjer, Expo 58 : Yugoslav Pavolion, Muzej Suvremene Umjetnosti, Zagreb, 2011.

Tout d’abord, il faut savoir que la performance artistique est un concept qui fut utilisé dans le but de fasciner un public de masse. Et très franchement, ça marche, non ? Qui n’a jamais râler devant une performance contemporaine dénuée de sens dont le brave 20 Minutes parle pendant qu’on prend le métro ? Ça fait toujours ça à dire aux collègues le matin, vous trouvez pas ? Ou à partager sur FB en rigolant ou en rageant. – Si, si, vous connaissez des gens qui font ça.

Bon, malgré cette digression, et pour vous dire que ça fonctionnait plutôt bien à l’époque (l’après guerre, tout ça), « fasciner un public de masse » c’était également le but des expositions internationales :

Comme la Barcelona International Exhibition, 1929 :

tumblr_lydmvwktzn1ro7kxto1_500https://en.wikipedia.org/wiki/1929_Barcelona_International_Exposition. Dont la ville garda le Pavillon de Ludwig Mies http://miesbcn.com/the-pavilion/

Les expositions de pavillons, s’attachant autant à la construction qu’à la décoration charmaient les médias, et, par extension, le public de masse.

Moins trivial, le pavillon, historiquement, est un symbole : les Nazi s’attaquant au Bauhaus a marqué l’Histoire de l’Architecture, mais surtout, l‘Histoire en elle-même, et c’est d’ailleurs ce qu’on remarquera dans cet article : la capacité de l’Architecture à incarner l’Histoire.

Ainsi, suite à la Seconde Guerre Mondiale, qui causant tant de destructions physiques, désespérantes et en totale absence d’humanisme se transformèrent en une profonde entraide : à base de « plus jamais ça », « aucune nation n’est meilleure que les autres. »

Vjenceslav Richter :

Architecte, le seul autre qu’il admirait était le Corbusier, pour son esprit libre. Sa première construction hors-exposition, était en 1952, un restaurant d’une petite ville de Croatie, ce qui était une de preuves de son attachement et de sa volonté à reconstruire son pays après la guerre. Dès 1955, il s’attachera sérieusement à réhabiliter l’architecture après la révolution Croate.

Pour Richter, une ville devait incarner un pays, une pensée. Si révolution idéologique il y avait eu, il se devait d’y avoir une révolution architecturale. On peut le voir dans le projet du Museum de la Révolution de Belgrad, avec sa structure comme un poing levé.

Expo 58 :

richter02

Le Yougoslav Pavillon était entièrement constitué de lattes de bois de 4*8 cm, c’était un des rares lieux de vie de l’exposition, avec un restaurant. La plupart des autres pavillons se posaient simplement en oeuvre d’art. La structure fut globalement bien reçue, jugée dans le respect des traditions, mais d’une brutalité humaine qui fut son point fort comme son point faible. On trouva également l’esprit de propagande trop marqué et une grande confusion architecturale par la multiplicité d’entrées et de sorties.

En Bref :

J’ai fait énormément d’impasse sur cet article. Mais ce livre est une époustouflante chronique historique qui passe par l’architecture et qui fait découvrir un grand nom artistique pourtant peu connu mais empli de talent.

Vous intéressez-vous à l’architecture ? Aux mouvements artistiques post-trauma de l’Europe de l’Est ?

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Goran dit :

    Oui et oui ! Super article j’adore…

    1. Oh merci !

      Ca me fait énormément plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s