Mercredi, c’est Poésie

Troisième Mercredi, c’est Poésie ! Et non, je ne tombe pas en panne d’inspiration, mais voilà, un de mes poètes favoris (non, ce n’est pas Baudelaire) c’est Eluard. Je me rappelle de ma lecture de La Capitale de la Douleur, au soleil, et que ça m’avait toute bouleversé. Très classiquement, voici un de mes préférés :

avt_paul-eluard_1566

« La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j’ai vécu
C’est que tes yeux ne m’ont pas toujours vu
.

Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

Parfums éclos d’une couvée d’aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l’innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards »

Je vous ai déjà présenté des poétesses moins connue, et voilà que je change de format. Comme pour le premier rendez-vous, j’avais envie de douceur et d’amour, et ici, c’est un de mes poèmes d’amour favori. Vraiment, il me parle. Cette obsession du regard et des yeux m’enchantent : l’œil devient un corps d’amour à part entière, avec des formes et une personnalité. Enfin, bon, les couleurs et lumière retranscrites me font ressentir de la douceur. 

Sinon, je ne vous fait pas l’affront de vous présenter Paul Eluard, poète du XXème siècle, fondateur du Surréalisme.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je ne suis pas particulièrement fan d’Eluard, et la lecture de Capitale de la douleur ne m’avait pas convaincu (déjà je l’avais un peu lu pour le lire, l’ayant acheté pour les cours mais au final, pas travaillé… ) mais j’ai l’impression de redécouvrir ses poèmes, parce qu’autant la première fois il ne m’avait pas touché, mais là ton partage le fait. Peut-être que je devrais lui redonner une chance !

    1. Ça m’est arrivé pour les poèmes d’Hugo !
      Je pense que la poésie a ça de particulier : elle touche sur le moment. Avec l’état d’esprit dans lequel tu es à ce moment là etc. Je tente de re-découvrir des poèmes que j’avais aimé avec ce rendez vous, et parfois, rien ne vient. Je ne retrouve pas la beauté que j’y avais trouvé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s