Top & Flop de Juin

Bonjour à tous !

En Bilan, en juin, on va encore parler Littérature Russe, avec un Challenge qui se passe très bien, mais que, surtout, les participants ont l’air d’adorer ! Et c’est bien là le plus important !
On va aussi beaucoup parler d’art numérique, car ce mois-ci j’ai un peu couru les expositions sur le sujet, celle du Grand Palais et de Pompidou se valent, et je dirai même, se complètent.
Et enfin, en Juin, je souhaitais vous dire merci, un grand merci à vous tous qui me lisez ! Ce mois-ci et le 17 très exactement, grâce à vous, le Bar aux Lettres à passé la barre des 200 abonnés, merci beaucoup. Et merci surtout à ceux qui partagent mes articles, sans qui ça ne serait jamais arrivé. Merci beaucoup à tous.

b4147c5c077118d60b4032f963d2b230
Kupka

CHALLENGES

Ω Pavé du Mois : TOP.
Avec le merveilleux et fabuleux L’Idiot !

Ω Littératures Slaves : TOP.
Bien évidemment, je garde le rythme ! Avec les Lettres à sa femme de Tolstoï, décevantes…
L’aventure Russe a continué avec Les gens à nu de Astvatsatourov, pas terrible non plus.
Mais j’ai remonté la pente avec la fabuleuse La Traductrice de Etkind, La Soif de Gulassimov et L’idiot de Dostoïevski.

Ω Autrices 2018 : FLOP.
Pas pour cette fois, mais ça va venir !
Ω Loto Challenge 2018 : FLOP.
Décidément, il va falloir que je rende ma chemise !

EXPÔ TOP

Ω The Public Art Center de Wesley Meuris, Centre Pompidou, du 7 au 10 juin.
Je suis absolument fane de ce projet. En effet, The Public Art Center est une oeuvre qui a été montrée sur un temps très court. Sa particularité est qu’elle fonctionne moins comme une oeuvre que comme une collection car elle réuni toutes les œuvres d’art présentent dans les universités de France. C’est un concept vraiment fabuleux, beau, efficace et les pièces sont donc empruntables, c’est autant une oeuvre qu’une collection et c’est incroyable.

capture_d_e_769_cran_2018_06_20_a_768_13_33_52
Wesley Meuris

Ω « Coder le monde », Centre Georges Pompidou, jusqu’au 27 août.
Retracer l‘Histoire de l’art numérique. Voilà le pari risqué mais tenu de cette exposition ! Des timelapse extrêmement bien agencées et ludiques indiques les temps forts de l’art numérique depuis la fin de la guerre, elles explorent les grands noms, les premiers s’être penché sur ces questions, et regorges d’informations sous formes de tableaux ou d’œuvres. C’est réellement une très belle mise en scène. J’ai été bluffée.
Le numérique est aussi par définition un art participatif, donc vous aurez la joie de tester la VR, par exemple. Mais ici, l’exposition joue plutôt sur le côté fascinant de l’art numérique dont on ne peut détacher le regard, souvent en temps réel. Et offre un apport historique fantastique.

Ω « Artistes et Robots », Grand Palais, jusqu’au 9 juillet.
Ah ! J’ai tardé pour aller la voir, mais je ne regrette pas ! Ici on est bien moins sur une histoire de l’art, mais on s’immerge réellement dans le numérique. Les installations sont énormes et nous mettent à parti, à contribution : souffler, se déplacer, toucher… Et surtout, réfléchir, non pas sur ce qui s’est fait, non pas sur comment on en est arrivé là, mais bien sur le futur.
Un futur aussi bien social qu’artistique : une expérience hors du commun et fabuleuse.
Une très belle exposition, accessible à tous et ludique : allez-y !!!
A compléter absolument par « Coder le Monde » au Centre Pompidou !

a-orlan-dscf0031_0
ORLAN

Ω « Kupka », Grand Palais, jusqu’au 30 juillet.
Je n’ai pas été fascinée mais on doit reconnaître que c’est une très belle rétrospective. On voit un travail qui se veut d’abord fidèle à la réalité, et qui ne cesse d’évoluer, jusqu’au minimalisme le plus total. Une belle réflexion sur l’art d’ailleurs, l’histoire de l’art et le basculement des époques. Pour une oeuvre de vie au croisement des mouvements.
Très bien fait.

Ω LIEUX Ô TOP

PARIS (07) 122.
Les plats sont délicieux et recherchés, le rapport qualité prix est correct. Le seul bémol : le cadre est un peu trop guindé… Pour pas grand chose finalement.

PARIS (11) Big Fernand.
Je n’avais encore jamais testé, mais qu’est ce que j’en ai entendu parler ! La qualité des produits, le goût des mets. Et là ? Bof. Déjà, c’est un endroit où il ne fait pas bon travailler : un manager hystérique et des petits jeunes qui essaient se faire un salaire dans ces conditions accablantes… Ça donne pas envie d’y goûter ! Puis bon, je n’ai pas vu ce que ces burgers avaient d’exceptionnel, certes, c’est bien mieux que macdo, mais pour le prix, je ne comprends pas l’engouement.

PARIS (15) Autour du Saumon.
Un personnel agréable et des plats très frais, j’aime beaucoup cet endroit, il vaut son prix.

PARIS (15) Le bon pari.
Quelle découverte ! Un cadre superbe ! Un service au petit soin de bons vins. Et les plats ? Des merveilles ! Le saumon est incroyable ! Et je recommande chaudement les ravioles de foie gras qui sont réellement exceptionnelles.

PARIS (15) Le Murmure fracassant.
Bons choix de cocktails et de vin. Une carte renouvelée régulièrement et audacieuse mais ce sont surtout les plats du jour qui sont pertinent et exquis.

Et vous savez quoi ? Je suis presque en vacances !
Et vous ? Quoi de prévu cet été ?

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Bénédicte dit :

    Je ne lis pas assez de littérature slave, je ne connais que Tourgueniev pour le moment… Mais tu me redonnes envie de m’y mettre. Il faudrait déjà que je découvre Anna Karenine ! Je te souhaite un très bon mois de juillet.

    1. Merci très bon mois à toi également !
      Tourgueniev est rapide à lire pour se mettre dans le bain avant de s’attaquer à Anna Karenine 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s