[Challenge] Littératures Slaves : Le Bilan

Merci à tous les participants, ce fut une belle année à vos côtés !
J’espère que vous avez aimé vos découverte, et que vous continuerez de lire des littératures slaves ! Personnellement, j’ai vraiment trouvé dans la littérature russe un média qui me plait énormément, qui me parle. D’ailleurs, cette année, et pas plus tard que ce mois-ci, beaucoup d’autres lectures russes m’attendent !

J’espère que cette page, ce Bilan du Challenge des Littératures Slaves du Bar aux Lettres, permette à tous de pouvoir piocher, dans cette liste non-exhaustive, une idée lecture, ou tout simplement l’envie de découvrir ces littératures.

Les participants :
Aealo, Alli-Ly, Honha, Stellarium, Micheletess, Jehanne29, Ninaselivre, Bookwormeuse et moi-même.

Les lectures :

Anonyme
Récit sur un ivrogne

Ω Andreiev
Le Gouffre
Beau, mais déprimant. (Bar aux Lettres)
Les sept pendus
Il s’agit d’une nouvelle assez ancienne qui remonte au tout début du siècle dernier. Comme l’intitulé l’indique, on a affaire ici à sept protagonistes : cinq terroristes qui projetaient d’assassiner un ministre, un paysan qui a tué son maître et tenter de violer la femme de ce dernier et un bandit pillage et assassinats de trois personnes. On suit ici le comportement de ces protagonistes pendant leur procès et surtout leurs derniers jours en prison jusqu’à leur pendaison. Joyeux ? Pas vraiment mais la lecture n’a rien de déprimant. C’est bien écrit, il y a là encore de jolies réflexions. (Honha)

Ω Astvatsatourov
Les gens à nu
Bof, beaucoup de promesses pour très peu. (Bar aux Lettres)

Ω V. Axionov
La Saga Moscovite
Un coup de cœur évident ! Saga de 1500 pages grosso modo, je ne me suis pourtant jamais ennuyé. Il faut dire que l’auteur nous prend par la main. Outre l’intérêt de l'(H)histoire, l’auteur est très habile pour également nous laisser souffler plutôt régulièrement, grâce à des entractes (oui oui) et des coupures de journaux. (Honha)

Ω Iouri Bouida
La Mouette au Sang Bleu
Je trouve que  ce livre nous permet de connaitre comment les personnes ont traverse cette époque difficile , leur mode de vie et la faculté ou non à rebondir selon les individus   .Il me semble déceler dans le personnage principal une certaine déception du mode de vie occidental et l’attachement a sa culture. (Micheletess)
Il y a aussi mon éloge, ce livre est encore aujourd’hui mon coup de cœur de l’année !
Train Zéro
Best-Seller de l’auteur. Un microcosme, une certaine idée de la Russie. (Bar aux Lettres)
C’était mon premier livre de cet auteur, je suis entré dans son univers plutôt brumeux, particulier quand même. Il a fallu par endroit s’accrocher : j’ai parfois eu un peu de mal à suivre où l’on se trouvait en raison des retours en arrière et retours au présent. J’ai trouvé les personnages intéressants et j’ai été plus particulièrement ému par un couple, ou peut-être davantage par une composante de ce couple qui a quelque chose de touchant je trouve. Quelques passages ont été plus difficiles à lire, dans le sens où ce n’étaient pas les plus joyeux. En définitive, ce fut une belle découverte. Les messages sont intéressants. Mieux vaut toutefois ne pas être déprimé en le lisant. (Honha)

Ω Bortnikov
Repas des morts
Très étrange même s’il est court il est long à lire car l’auteur a réinventer la ponctuation, ça donne un rythme, haché, particulier. C’est assez sur le thème du désespoir. (Bar aux Lettres)
Svinobourg
Ici, il n’y a pas une syntaxe révolutionnaire, c’est n’est pas tout à fait le même genre, mais on retrouve l’univers défaitiste, sale, triste… Mais quel grand roman ! Que d’émotions, que de beauté dans la fange. C’est percutant. J’ai adoré cette lecture. (Bar aux Lettres)
Face au Styx
Toujours en admiration. (Bar aux Lettres)

Ω Mikhail Boulgakov
Morphine
Ce livre bien écrit décrit sans fioriture la descente que je dirai « accidentelle » aux enfers : la drogue. Il montre que même un professionnel  connaissant bien le problème de la dépendance s’abuse lui-même et que la connaissance en temps que médecin de ce phénomène, rend plus difficile aux amis et confrères à le raisonner et à l’aider. (Micheletess)

Ω Centre Pompidou
KOLLEKTSIA Art contemporain en URSS et en Russie 1950-2000 
Ceux qui aiment l’art, surtout contemporain, comme c’est mon cas, le découvriront avec plaisir. (Micheletess)

Ω Chalamov
Les années vingt
Ce livre intéressera plus particulièrement ceux qui désirent connaitre les auteurs, les mouvements littéraires, et artistiques sous Lenine et Staline. (Micheletess)

Ω Dostoïevski
L’idiot

Une perfection. (Bar aux Lettres)

Ω Natasa Dragnic
Chaque jour, chaque heure
Histoire de deux êtres manifestement fait l’un pour l’autre, deux âmes sœurs que le destin prend un malin plaisir à séparer. Chaque fois qu’on pense qu’ils vont enfin se retrouver, une nouvelle embûche se présente. J’ai beaucoup aimé l’histoire et je me suis surprise quelques fois à rouspéter tout haut contre ce foutu destin qui vraiment fait mal les choses. En revanche, j’ai eu du mal à m’habituer au style de Natasa Dragnic, qui a écrit tout son roman avec des phrases courtes et hachées, parfois juste des mots sans verbe, sans sujet, sans rien. (Jehanne29)

Ω Etkind
La Traductrice
Surprenant, doux, passionnant. (Bar aux Lettres)

Ω Serguei Essenine
La Ravine
Il est agréable à lire ,poétique.Il relate la vie dans ces contrées difficiles, un certain « humanisme »dans leur mode de vie et annonce les bouleversements que vont apporter l’entrée dans la société disons « moderne ». (Micheletess)

Ω Sacha Filipenko
Croix rouges
C’est une excellente surprise, on découvre la vie d’une femme sous Staline et à travers ce récit (avec son lot de tragédies), l’auteur nous amène à avoir une réflexion sur la question de la mémoire individuelle et collective. (Ally-Li)

Ω Guelassimov
La Soif
Un chef d’oeuvre, un ode à l’art, à la survivance. (Bar aux Lettres)

Ω Gogol
Le révizor
J’ai beaucoup aimé cette lecture. Cela m’a changé des pièces de Tchekhov que j’ai pu lire jusqu’à présent où l’action est lente, l’atmosphère pesante. Dans les deux cas, c’est très bien écrit mais là, c’est aussi extrêmement vivant, drôle. De très beaux jeux de scène. Un très bon moment. (Honha)

Ω Ivan Gontcharov
Oblomov
J’ai aimé ce livre ,les descriptions de la société aristocrate et provinciale face à l’évolution de la société. La jeunesse :son adaptation ou pas aux transformations, ses réactions face au poids de la tradition. Par moment j’ai trouvé les descriptions un peu longues mais j’ai beaucoup apprécie ce roman,et les différentes personnalités des personnages. (Micheletess)

Ω Gorki
Les Vagabonds
Les descriptions de la steppe, de la fureur des éléments, du naufrage sont plaisantes. Les personnages décrits ne sont pas jugés par l’auteur il nous les « raconte ». Il y a dans chacune de ces histoires  un besoin d’aimer ou d’aider plus faible mais avec lucidité. (Micheletess)
Un premier amour
Gorki est connu pour son action sur la scène politique je crois, voici un recueil de nouvelle Romantiques, et avec un grand « R » car il imite à la perfection le style d’un Flaubert ou d’un Balzac, à la française. De très intéressantes nouvelles. (Bar aux Lettres)

Ω Vassili Grossman
Vie et destin
Oeuvre brillante, la mise en parallèle des régimes nazi et soviétique est extrêmement intéressante tout comme l’analyse de la terreur et de la façon dont elle est instaurée au quotidien (Ally-Li)

Ω Eric Hoesli
L’épopée sibérienne
Après un début un peu laborieux, j’ai vraiment apprécié cette lecture. L’auteur couvre dans cet ouvrage historique une période qui va du 16ème siècle jusqu’à la chute de l’URSS et nous décrit comment ce grand Est a été conquis, maîtrisé par des aventuriers, des marchands puis par le pouvoir en place (Ally-Li)

Ω Iaroslavskaïa-Markon
Révoltée
Un livre, une vie, incroyable ! (Bar aux Lettres)

Ω Igort
Les Cahiers Russes 
BD au sujet de la guerre du Caucase. D’une dureté sans nom… Honnêtement, je n’aime pas tellement y repenser tant j’ai eu froid dans le dos, et cette impression de mort, des heures encore après ma lecture. Mais ça n’en demeure pas moins très intéressant. (Bar aux Lettres)

Ω Jancar
Ethiopiques
Recueil de nouvelles slovène et assez dur.

Ω Sandra Kalniete
En escarpins dans les neiges de Sibérie

L’auteure, de nationalité lettone, retrace l’histoire de sa famille victime du nazisme et du régime soviétique. J’ai aimé cette lecture que j’ai trouvé très touchante et qui éclaire le sort d’un pays que je connaissais peu, la Lettonie. (Alli-ly)

Ω Klimacek
Bratislava 68, été brûlant
Époustouflante saga familiale. (Bar aux Lettres)

Ω T. Konwicki
La petite apocalypse

Difficile de dire que j’ai été conquis par ma lecture… Je reprends ici ce que j’ai pu écrire sur mon suivi lecture. Mon avis est plutôt mitigé. L’idée de départ m’a plu. Il y a des passages intéressants. Des phrases percutantes. Mais je me suis à plusieurs fois perdu, dans les dialogues notamment, sans vraiment savoir qui dit quoi. Peut-être est-ce un exercice de style pour souligner un certain chaos, mais à la longue, c’est frustrant. Si le côté absurde est par endroit plaisant (on ne sait à aucun moment en quelle année se situe l’histoire, ni en quelle saison), là encore, l’absurdité est pour moi amenée trop loin. Trop d’invraisemblances.  (Honha)

Ω Kourkov
L’ami du défunt
Le résumé m’avait intrigué et, même s’il ne reflète pas vraiment tout l’enjeu du livre, le résultat m’a plu. Il y a des variations dans le rythme (parfois c’est lent, parfois le temps passe vite), un regard parfois désabusé, parfois caustique de l’auteur sur la vie en général et à Kiev, de jolies réflexions et un côté émouvant. Ce fut une belle découverte, j’ai passé un bon moment. Une lecture qui m’a donné envie de continuer sur ma lancée avec cet auteur et de lire ‘Le pingouin’ pour lequel j’ai eu de bons échos. (Honha)

Ω Limonov
Le vieux
Peu conquis. (Bar aux Lettres)

Ω Lomasko
D’autres Russies
Roman graphique d’une activiste contre le pouvoir en place, essai graphique très politique. (Bar aux Lettres)

Ω Maïakovski
Vers et Proses
De quoi sauter dans la vie de cet artiste et l’Histoire de l’art

Ω Andreï Makine
La musique d’une vie
Beau et émouvant. (Bar aux lettres)
Un auteur plein de « poésie » et une histoire joliment racontée , émouvante. (Micheletess)

Ω Marie
Les femmes dans la révolution russe
Essai historique, très intéressant, on ne parle pas que de femmes mais de toute l’histoire de la Russie, mais elles y ont joué un rôle magistrale. A lire pour mieux comprendre ce pays. (Bar aux lettres)

Ω Ludmila Oulitskaïa
Sincèrement vôtre, Chourik

Un chef-d’oeuvre de littérature russe contemporaine ! Une écriture sensible et de magnifiques portraits de personnage, un livre dense, très intéressant et si bien écrit… (Bar aux Lettres)

Ω Alexandre Ostrovski
La forêt
C’est une pièce de théâtre, comédie en 5 actes plaisante à lire. (Micheletess)

Ω Pavlov
Récits des derniers jours
Je ne donnerai aucun avis car je savais  en le commençant qu’il me serait difficile de m’y intéresser et de me projeter dans les récits. (Micheletess)

Ω Alexandre Pouchkine
Eugène Onéguine
Les vers de Pouchkine sont sublimes, l’histoire m’a tiré des larmes. (Ally-Li)
La Dame de Pique
Alors, c’est une petite nouvelle qui se lit très vite, bien écrite et avec un bon twist à la fin. Je le conseille si tu aimes les jeux de cartes notamment le poker (il y a plein de bluff dans cette nouvelle) (Stellarium)
La fille du capitaine
Déception. (Ninaselivre)
Je recommande de le lire ,un bon moment de détente. (Micheletess)

Ω Zakhar Prilepine
L’Archipel des Solovki (PatiVore)

Ω Romanov
Des gens sans importances
Recueil de nouvelles, immersions dans les années 20. (Bar aux Lettres)

Ω Rotman, Blary
Octobre 17
Superbe BD historique qui n’épargne rien. Très réaliste. (Bar aux Lettres)

Ω Fiodor Sologoub 
Un démon de petite envergure
Pas joyeux comme récit ,mais  cheminement intéressant de l’orgueil et de l ‘ambition sur un individu vers. (Micheletess)

Ω Alexandre Sneguiriev
Véra parmi les hommes
Belle histoire mais bien triste . (Micheletess)

Ω Sergueï Solomine
La fin de Sherlock Holmes
Merci aux éditions Lingva pour leur travail sur la littérature russe et les auteurs méconnus ou oubliés ! (PatiVore)

Ω Arkadi Strougatski
Un esprit sobre
Cette nouvelle – écrite en 1972 – m’a beaucoup plu, la chute est surprenante et hilarante ! (PatiVore)

Ω Anton Tchekhov
Oncle Vania
Encore aujourd’hui, il parait tellement d’actualité ! (Micheletess)
Une lecture qui m’a fait penser à une autre de ses pièces, à savoir Les trois soeurs. Un rythme assez lent, ce qui augmente le sentiment de mélancolie, voire de fatalité qui découle de cette pièce. De belles réflexions. (Honha)
La Steppe
Je retrouve les descriptions de la Russie, de ses paysages ,de ses hommes . Récit d’ aventures, personnages attachants. (Micheletess)
Les Trois Soeurs
On est loin des codes classiques du théâtre. On a ici quatre actes qui sont autant de tableaux peignant la vie des Prozorov (les trois sœurs – à savoir Olga, Macha et Irina – et leur frère Andreï) et des personnes qui les entourent à quatre instants distincts. L’espace temporel entre ces actes est plus ou moins conséquent, ce qui donne une pièce qui s’étale sur une période d’environ quatre ans. J’ai bien aimé la façon habile avec laquelle Tchekhov nous apprend les événements importants qui se sont passés pendant ces laps de temps. (Honha)

Ω W. L. Tochman
Eli Eli
Bon sang qu’il est dur, loin de nous parler du froid de Russie, il nous emporte aux Philippines, comme autant de portraits photographiques il décrit la misère qui y sévit. (Bar aux Lettres)

Ω Tolstoï
Lettres à sa femme
Une torture. (Bar aux Lettres)

Ω Tsvétaïevna
Romantika
Sublime, un chef-d’oeuvre, le théâtre russe s’inspire du Romantisme français.

Ω Viel
Chritophor Glotoff, l’Homme du Baïkal
L’histoire d’un homme qui, pour survivre, à traversé la Seconde guerre mondiale du côté Russe, Allemand, puis Français, pour devenir résistant, et restant après la guerre et pour toute sa vie en France, après les horreurs et la famine qu’il aura vécu en Russie. (Bar aux Lettres)

Ω Evgueni Zamiatine
Nous
Zamiatine dénonce un État totalitaire, inhumain, qui veut tout régir, tout contrôler, tout réguler y compris l’amour et la sexualité. Mais ce qui fait l’humanité, n’est-ce pas finalement la liberté, la pensée, le hasard, le bonheur même si on ne comprend pas toujours bien ses notions (c’est pour ça qu’elles font peur à certains gouvernements !) ? (PatiVore)

slave1

Pas une experte en grands discours, mais de chaleureux remerciements à tous de m’avoie accompagné dans ces fabuleuses découvertes.

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Vincent dit :

    Bonjour !
    Je voulais te remercier et te féliciter pour ce challenge ici aussi 🙂 !

  2. Madame lit dit :

    Bravo! Que bel exploit!

    1. J’y serai pas arrivée sans les participants ! Mais ce fut un réel plaisir tout au long de l’année !

  3. PatiVore dit :

    Bonsoir, tu m’as oubliée dans les participants… Mais c’est peut-être moi qui ai oublié de donner mes liens…
    https://pativore.wordpress.com/2018/07/27/challenge-litteratures-slaves/
    Et bonne année 2019 riche en agréables lectures et découvertes 🙂

    1. Je modifie à la première heure demain ! Mille excuses !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s