Rehab – Ramade

C’est un livre extrêmement court, même pas 50 pages ! Mais je souhaitais tout de même lui consacrer un article car je l’ai trouvé pertinent dans le fond et dans la forme.

Bénédicte Ramade, Rehab, l’art de refaire, Gallimard, 2010, 40 pages.

Tout d’abord, Bénédicte Ramade est une historienne de l’art. J’ai beaucoup de respect pour son travail que je suis de loin, je le trouve pertinent et avec ce court livre il l’est tout autant.

De plus, le livre fait partie d’une collection de Gallimard que je ne connaissais pas : ludique, les pages se déplient ; petit, léger et facilement transportable, les reproductions d’œuvres d’art, les vues d’expositions et d’ateliers sont pourtant superbement réalisées.

Vite lu, le livre permet de faire un vol au-dessus de la thématique du « recyclage », de la « réutilisation », du « déchet » en œuvre d’art. Dans notre société contemporaine, cela à tout son sens : nous sommes tous de plus en plus amener à penser en terme d’économie de production de déchets, nous sommes de plus en plus, par la force des choses, vigilants quant au gaspillage. Il en va de même que les artistes, avec leur pensée plus ouverte, leur regard de biais et leur volonté de toujours inventer quelque chose de nouveau, ne peuvent qu’être des précurseurs dans l’art de réutiliser.
Les mauvaises langues diront même que comme l’art ne sert à rien, c’est bien eux les premiers qui ne devraient pas produire de déchets ou faire avec ce qui existe déjà.

Ainsi, que ce soit une démarche écologique consciente ou non, Bénédicte Ramade présente ici le travail de nombreux artistes. En peu de pages, avec beaucoup d’images, elle a su aller à l’essentiel. Ce livre, c’est un peu un appel du pied : vous lisez trois lignes, puis vous allez vous abreuver, étancher votre soif sur internet.
Autre chose qui m’a interpellée, de manière positive, est que l’autrice commence bien par le contemporain, mais que la seconde partie est destinée aux artistes qui ont précédé notre ère. Un livre à rebours, et ça change en Histoire de l’art ! Et pourtant cela prend ici tout son sens. Si le recyclage des déchets, en art, veut dire quelque chose de pertinent aujourd’hui en phase avec notre époque et les enjeux que nous rencontrons, il est beaucoup plus ancien que cela et n’avait alors qu’une ambition tout à fait provocante.

C’est donc, en si peu de pages didactiques, et en de très jolies images, un livre qui ouvre les porte sur un pan très intéressant de l’histoire de l’art !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s