Barbara Hepworth au Musée Rodin

J’ai découvert Barbara Hepworth et son travail au Musée Rodin, lors de l’exposition qui se tient du 5 novembre au 22 mars 2019. J’en ai parlé brièvement dans la revue de presse du dernier trimestre de 2019, mais il fallait vraiment que j’approfondisse cette révélation que j’ai eue, ce qui est immanquablement passé par l’achat…

L’esthétisation du monde – Lipovetsky & Serroy

Ce livre est le pavé du Mois, et malgré sa taille il reste relativement facile à lire, passionnant, il renverse tous nos modes de pensées actuels. Gilles Lipovetsky, Jean Serroy, L’esthétisation du monde, Vivre à l’âge du Capitalisme artiste, Gallimard, 2013, 563 pages. Cet ouvrage est une remise en cause total de notre système et…

Borgo Vecchio – Calaciura

Ce roman m’a fait furieusement pensé, dans l’ambiance, dans le lieu et dans les personnages, à la nouvelle « Les Pauvres Gens« , titre emprunté à Dostoïevski dans le recueil Robe de papier des éditions Souffle-Court. Ça m’a d’ailleurs inspiré pour vous concocter une surprise très prochainement ! Giosuè Calaciura, Borgo Vecchio, éditions Noir sur blanc, 2019,…

Sexes, images – pratiques et pensées contemporaine

Entre l’essai et le beau-livre c’est un ouvrage très intéressant et, surtout, très bien pensé, dans son esthétique comme dans le choix des textes et des intervenants (coucou mon ancien prof ahah). Collectif, Sexes, images – pratiques et pensées contemporaines, Beaux arts magazine / livres, 2004, 223 pages. Les illustrations qui ponctuent les textes sont…

Motel Life – Vlautin

Je l’ai acheté au détour d’une librairie d’occasion, le détail amusant est que c’était une épreuve et non le livre abouti et nettoyé de ses coquilles. Par hasard, ce fut le coup de foudre, je ne l’ai plus lâcher. Willy Vlautin, Motel Life, Albin Michel, 2006, 250 pages environ. Un roman au sujet des white-trashs…

Mythes russes – Warner

C’est grâce à ce livre, peut-être, qu’on peut réellement appréhender la différence des différentes appellations telles que contes, légendes ou mythe. Ici, on parle bien de mythes, issus de la culture populaire, sans vraiment de littérature, mais hérités par des coutumes  et rituels. Elizabeth Warner, Mythes russes, collection « Sagesses », Editions du Seuil, 2005, 154 pages….

Art & Mondialisation

Edité par le Centre Pompidou, cette anthologie chronologique propose des textes d’artistes renommés, de penseurs, et de curateurs. Art et Mondialisation – Anthologie de textes de 1950 à nos jours, rassemblés par Catherine Grenier, Editions du Centre Pompidou, 2013, 240 pages. Catherine Grenier, conservatrice, par ce dialogue textuel ne cherche pas à réellement questionner la…

Reclaim – Hache

Pour compléter mes connaissances sur l’écoféministes, j’ai choisi un ouvrage un peu moins spirituel et romancé que celui de Pascale d’Erm. En effet, Reclaim, d’Emilie Hache, encore une fois publiée dans la sensationnelle, excellentissime, merveilleuse ( j’en perds mes mots) collection « Sorcières » des éditions Cambourakis, propose un recueil de textes sur des sujets ecoféministes. Emilie…

La Voix des Femmes

J’ai suffisamment râler au Bar aux Lettres contre le fait que les femmes soient des oubliées de l’Histoire. On peut penser que je ne suis pas la seule à qui cela hérisse le poil. De nombreuses œuvres fleurissent pour parler de la place historique des femmes, notamment dans l’art ! La Voix des Femmes, Architecture,…

Le Temps des libertinages

Il n’y a pas si longtemps je suis allée à Rennes, et comme je suis incorrigible, même si je n’ai qu’un sac à dos comme package, je me retrouve à acheter des livres ! Voici une jolie éditions, un petit beaux-livre des Beaux Arts de Rennes. Le Temps des libertinages, Musée des Beaux Arts de…

L’exforme – Bourriaud

J’en ai mis du temps pour le lire ! Au moins deux mois, malgré ses peu de pages. Attention, ouvrage complexe ! Nicolas Bourriaud, L’Exforme, Perspectives critiques, PUF, 2018 (pour la présente réimpression), 140 pages. Pourquoi si difficile à lire ? Pour les phrases très alambiquées, en fait, on ne peut pas dire que Bourriaud…

Top & Flop – Été 2018

Les blogs se sont ralentis, tout le monde est parti lézarder quelque part ou découvrir le monde, d’où ma volonté de ce Top & Flop exceptionnellement non-mensuel. Je prends la rentrée pleine de motivation, je me sens de soulever des montagnes, j’espère faire de grandes chose cette année ! Pour bien commencée la rentrée qui…

Des sorcières comme les autres – Dumont

La première chose qu’on remarque, c’est que c’est un bel objet. Alors que certaines presses universitaires sont réputées pour ne pas être glamours. Malgré la nature scientifique et critique de ce livre, je me suis régalée. Et j’en suis ressortie grandit d’en avoir tant appris. Pour les lecteurs qui n’en sont pas des gros mais…

L’Image Survivante selon Warburg – Didi-Huberman

De son petit nom tout entier : L’IMAGE SURVIVANTE, Histoire de l’Art et Temps des fantômes selon Aby Warburg de Georges Didi-Huberman, collection « Paradoxe », Les Editions de Minuit, 2013, beaucoup trop de pages… (590 pages) Enfin ! Je l’ai terminé ! C’est une grande victoire depuis le temps que j’essaie d’en venir à bout !…

Natacha Vas-Deyres – Ces français qui ont écrit demain

Amateurs de science-fiction ? Ou pas d’ailleurs. Ce livre est fait pour vous ! En plus d’être une personne adorable que j’ai eu l’occasion de rencontrer lors de la Journée d’étude de l’IRPALL, Natacha Vas-Deyres est une chercheuse hors pair. Je vous conseille ce livre car c’est une transcription de l’Histoire de la Science-Fiction tout à fait pertinente….

Le roman d’hier à demain – Jean-Yves Tadié & Blanche Cerquiglini

Ce livre est un emprunt à la bibliothèque, et que c’est triste de le rendre ! Cette œuvre est magistrale. Œuvre critique, ceci est une réflexion au sujet du roman. Concis et clair, c’est un plaisir de le lire. Rapide et philosophique, vous apprendrez ou réapprendrez les bases qui forment ce genre, certes, mais en posant…

Nadja – André Betron

Je crois que je n’ai pas tout compris… Nadja… Nadja… Il m’a fait rêvé, il m’a fait voyager. Je le lis dans le cadre des cours, un cours sobrement intitulé « Nadja et le Surréalisme ». J’étais assez frileuse, je ne suis pas une amoureuse de l’école du Surréalisme ! Eh bien très franchement, j’ai adoré Nadja,…