Comme tous les après-midi – Pirzad

La douceur assassine de la mélancolie aurait pu être le second titre de l’ouvrage.J’avais adoré découvrir la littérature iranienne avec Les jardins de la consolation, il me tardait de tenter à nouveau l’expérience. Zoya Pirzad, Comme tous les après-midi, éditions Zulma, 2007, 149 pages. Ce sont des nouvelles excessivement courtes qui s’enchaînent en un rythme…

Les jardins de la consolation – Reza

Très beau texte d’une Iranienne immigrée en France, qui porte un regard poétique sur l’évolution de son pays .Ce livre est lu dans le cadre du Challenge 2020 de Madame Lit : lire un livre d’un auteur ayant reçu le prix Senghor, c’est le cas de Parisa Reza, prix Senghor du premier roman francophone 2015….