L’Homme qui savait la langue des serpents – Kivirähk

C’est rare quand je présente deux livres d’un même auteur, surtout le même mois, que je les enchaîne coup sur coup ! Mais après le coup de cœur absolu qu’à été Les Groseilles de Novembre, je me suis jetée sur son autre roman.Dernière balade en Estonie dans le cadre du Challenge des littératures de l’Europe…

L’esprit de la forêt – Järv

L’Estonie est, comme on a pu s’en rendre compte par de récentes lectures, un pays où la forêt avait une grande place. Ce livre est donc un hommage à une culture ancienne d’Estonie, lu dans le cadre du Challenge des littératures de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran. L’Esprit de la forêt, contes estoniens…

Arithmétique des Dieux – Kalda

Lecture dans le cadre de mon voyage littéraire en Estonie pour le Le mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran. L’autrice est une des références de la littérature estonienne contemporaine, mais j’aurais peut-être dû commencer par un autre de ses ouvrages. Katrina Kalda, Arithmétique des Dieux, Gallimard, 2013, 224 pages. J’ai adoré les…

Le vol immobile – Kross

Un vibrant hommage à un ami. Un hommage aussi pour l’amour de la langue et de la littérature.Lecture dans le cadre de mon voyage littéraire en Estonie pour le Le mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran. Jaan Kross, Le vol immobile, Noir sur Blanc, 2006, 464 pages. Un livre classique, qui, si…

Le Piège Walt Disney – Feric

Je quitte le challenge des Prix Nobel pour me consacrer au Mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrick et Goran. Acheté et lu dans la foulée, c’est d’ailleurs Goran qui m’a convaincue dans mon achat. Une lecture rapide, des nouvelles comme l’éclair, et ça n’a rien de désagréable. Zoran Feric, Le Piège Walt Disney, éditions…

TOP & FLOP de Février

A la base, je voulais reprendre le concept de : « C’est le 1er, j’balance tout ! » Je suis tombé sur ce nouveau type de « Bilan du Mois » un peu plus sympathique et vivant sur Les Lectures du Monstres. Ce nouveau type de Bilan venant tout droit d’Allez vous faire Lire, qui, comme moi, n’a jamais…