Nous allons toutes bien – Penyas

Un roman graphique d’une autrice espagnole en hommage à ses abuelas. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre de me jeter sur ce roman graphique au crayon doux et nostalgique. Ana Penyas, Nous allons toutes bien, Cambourakis éditions, août 2019, 112 pages. Ce livre fait écho à un projet que j’ai depuis longtemps, plus…

De la mort sans exagérer – Szymborska

Je suis peu habituée à la poésie, je la grignote plus que je la dévore. Wislawa Szymborska a un don certain pour l’écriture, vous êtes emportés par les mots comme par une tempête, et enivrés comme par une brise de printemps. De manière absolument inattendu mais entièrement mérité, elle gagne le Prix Nobel de Littérature…

L’enfant qui – Benameur

Un ode à l’enfance, une prose à l’enfance, un tableau de vie sensationnel. Jeanne Benameur, L’enfant qui, Acte Sud, 2017, 128 pages. Très vite lu, le style est onirique et intense, un vrai repos de l’esprit et de l’âme. Dès les premières pages j’ai été happée dans mon enfance, but profond de ce livre :…

Le Revenant – Chauvier

Ah ! Que j’aime les éditions Allia ! Je me souviens tendrement de ma découverte de Campana ou encore de Dimitri Bortnikov ! Cette fois c’est leur mitraillage Facebook qui m’a convaincu pour ce livre. Eric Chauvier, Le Revenant, Allia, 2018, 80 pages.  Mon article va être à l’image du livre : court. Et bien…

Les neufs consciences du Malfini – Chamoiseau

Autant, en Mai, je quémandais du temps libre en pleurant, autant, en Juin, non seulement j’ai pu lire tous les livres de mon objectif, mais j’ai même fait du zèle ! Comme quoi, s’exiler à la campagne un week-end avec soleil, jardin et hamac… Ca fait du bien à la lecture ! Je vous parle…

Les belles endormies de Yasunari Kawabata

  Peu de choses à dire, c’est un roman très doux, pas si lent en contemplatif, agréable. Il est très intéressant. La lenteur n’a rien de désagréable, elle se trame dans des descriptions belles aux personnages colorés. Parfois peut-être caricaturaux. Il y a de jolies histoires, le tout explicité d’une façon très douce, parfois même…

3 Drames hongrois d’ Istvan Orkeny

Itsvan Orkeny est une figure marquante de la littérature hongroise. Je vous présente trois de ses drames, lus dans l’ordre évoqué ici. István Örkény, Floralies, éditions Cambourakis, 160 pages, 2011. Il a été ma révélation, on énorme coup de cœur, j’ai dévoré Floralies en un rien de temps, ce livre m’a enchanté, il est tellement juste….

L’étrange disparition d’Esme Lennox – Maggie O’Farrell

Par où commencer pour dire que j’ai dévoré ce superbe livre ? Vraiment, l’écriture est fluide, j’ai beaucoup aimé, il me tarde de découvrir d’autres livres de cet auteur. Ce livre est une histoire de famille, tous les secrets si bousculent à coup de massues, les révélations sont fluides mais pas forcément étonnante. Si vous…