Les frères Karamazov – Dostoievski

Vous n’êtes peut-être pas sans savoir que Dostoïevski est un de mes auteurs préférés si ce n’est mon auteur préféré absolu… Pourtant, je n’ai pas encore tout lu de lui, je prends le temps, histoire d’avoir toujours à découvrir quelque chose de magnifique : je n’ai pas à me poser la question de quoi découvrir,…

Roussalki – Page

A l’occasion d’un Entretien avec un Auteur, je vous avais présenté Alexandre Page avec le magnifique et incroyable Partir, c’est mourir un peu. Pour ce nouveau roman, direction également la Russie ! Au XIXème siècle cette fois, mais j’ai été beaucoup moins emballée. Alexandre Page, Roussalki, autoédition, 2021, 416 pages. Ce roman propose une atmosphère…

Les Eaux Tranquilles – Tourgueniev

Un petite roman russe du XIXème siècle ! Cela faisait si longtemps, et c’est toujours un plaisir de se replonger dans un si doux et si beau mouvement littéraire que j’affectionne tant ! Ivan Tourgueniev, Les Eaux tranquilles, Folio, XIXeme, 128 pages. Un beau livre d’ambiance. Tout est dépeint de très belles manière et nous…

Anna Karénine – Tolstoï

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous présenter ce monument de la littérature. Cette figure éponyme de la femme libre au XIXème siècle, de la femme passionnée. Je crois que je n’ai jamais dévoré aussi vite un tel pavé ! Ah ! La littérature russe du XIXème ! Mais quel doux délice !…

Posada – Bianchi

Ça fait un super cadeau, le livre est très beau et on apprend plein de choses sur la culture mexicaine et la vie au Mexique à la fin du XIXeme, on en apprend autant que sur Posada, le dessinateur. Les dessins sont assez peu morbides sauf certaines parties dédiées contrairement à l’image qu’on a de…

Mary Jane – Le Gall & Cuvillier

Cet article sera sans doute assez court, j’ai été un peu déçue de cet ouvrage malgré ses qualités bien présentes. Frank Le Gall et Damien Cuvillier, Mary Jane, Futuropolis, 2020, 88 pages. L’histoire du Roman Graphique Mary Jane est traitée de manière très étrange. Cette jeune fille perd son mari dans une mine. Très jeune…

Les vivants et les ombres – Meur

Fresque familiale dans la Pologne du XIXème, ce livre avait tout pour me plaire. Attention à ne pas se méprendre, il a été écrit en 2007 et a raflé de nombreux prix, à juste titre.Par sa taille, il est le Pavé du Mois et c’est la chronique de Patrice qui m’a fait découvrir ce roman…

Dracula – Stoker par Bess

Il faut tout de suite arrêter tout ce que vous faites et vous procurer ce livre, que dis-je ? Cette oeuvre d’art ! Nominé à Angoulème cette année mais malheureusement pas récompensé. Pourtant, cela a vraiment été un coup de cœur absolu ! Je suis plutôt Zombie que Vampires, mais n’importe qui découvrirait ce livre,…

La Fille du Capitaine

Ce livre a été beaucoup lu lors du Challenge des littératures slaves. Les avis ont été très mitigés, c’est le moins que l’on puisse dire, si certains ont apprécié, il n’a pas fait l’unanimité. Alexandre Pouchkine, La fille du Capitaine, le livre de poche, 2006, 224 pages. Je n’aurais jamais cru qu’un auteur classique russe…

Le Revenant – Chauvier

Ah ! Que j’aime les éditions Allia ! Je me souviens tendrement de ma découverte de Campana ou encore de Dimitri Bortnikov ! Cette fois c’est leur mitraillage Facebook qui m’a convaincu pour ce livre. Eric Chauvier, Le Revenant, Allia, 2018, 80 pages.  Mon article va être à l’image du livre : court. Et bien…

Les Maias

Nous n’allons pas parler de la civilisation disparue, mais de l’incroyable livre de Eça de Queiroz. Eça de Queiroz, Les Maia, épisodes de la vie romantique, Chandeigne, 2017, 815 pages. Amoureux de la Littérature du XIXè siècle ? Amoureux du Romantisme (le vrai, le mouvement littéraire) ? Amoureux de la belle langue ? De la…

La Forêt – Ostrovski

Une pièce de théâtre qui m’a fait rire et qui montre que je m’occupe toujours de mon Challenge des Littératures slaves ! Alexandre Ostrovski, La Forêt, « Domaine étranger », aux éditions José Corti, 1998, 161 pages. C’est du classique, nous sommes chez un dramaturge russe du XIXème siècle, il écrit du théâtre de mœurs. Jeune, il observe…

Romantika – Tsvetaïeva

C’est magnifique. Marina Tsvetaïeva n’aime pas le théâtre, et pourtant, c’est le meilleur que j’ai lu jusqu’ici. Elle aime la poésie, si bien que son théâtre n’est pas que vers, il est poème, et vous entraîne… Au fond de l’âtre, située loin, que, moi aussi j’ai envie d’être lyrique. Marina Tsvetaïeva, Romantika, Collection « Du monde…

Décors de Bordels – Canet

Je vous présente un article un peu particulier… Sur un livre, un lieu et une personne… Nicole Canet, Décors de Bordels (1860-1946), Entre intimité et exubérance, éditions Nicole Canet, au Bonheur du Jour. Un livre rare, tiré à seulement quelques exemplaires, dont il reste 3 à la vente première (celui-ci était le 4ème), je n’ai…

Une femme auteur – Mme de Genlis

On connait tous Stendhal, qu’on l’ait assidûment lu ou non, on connait ce type. Mais ici et maintenant, je vous présente quelqu’un qui l’a inspiré : de la plume aux amours impossibles. Madame de Genlis est une auteure du XIXème siècle, qui eut, en son temps un succès certain malgré que son sexe fut un…

Germinie Lacerteux – Goncourt

J’étais impatiente de découvrir ce livre, puisque j’aime beaucoup la littérature du XIXe, même si, plus précisément, mon coup de cœur va au Romantisme. Edmond et Jules de Goncourt, Germinie Lacerteux, Flammarion, 308 pages. Je connaissais déjà l’histoire des frères Goncourt de réputation, pour leurs frasques qu’ils transformaient en « étude de société », pour leur addiction…

Tristana – Pérez Galdos.

MAJ 2020 : je découvre mon article en même temps que vous. Si je me souviens bien avoir lu ce livre, je ne me souviens pas du tout de son contenu. Benito Pérez Galdos, Tristana, Flammarion, 1993, 252 pages. J’ouvre le livre et… Je tombe sur des longues descriptions, elles s’étendent, elles n’en finissent pas….

Jane Eyre – Brontë

MAJ 2020 : Le seul roman classique britannique que j’ai aimé jusqu’ici. Charlotte Brontë, Jane Eyre, je ne me souviens plus de l’édition, édité pour la première fois en 1847, environ 500 pages. N’ayant aucun atome crochu avec Jane Austen et Les hauts de Hurlevent, j’y allais en reculant ! J’imaginais d’ici un pavé terrible,…