Terre des oublis – Thu Huong

Je garde un excellent souvenir de ce long roman bien écrit, qui utilise une romance en filigrane pour parler des horreurs des guerres au Vietnam. Duong Thu Huong, Terre des oublis, Poche, 2007, 704 pages. Bon (c’est son nom), après avoir servi quatorze ans à la guerre, vient s’établir avec sa femme sur les terres promises…

Pavillon de femmes – Buck

Ecrit par une femme américaine qui a grandit en Chine, le livre est donc très bien documenté, et c’est ce qui m’a beaucoup plu d’ailleurs. Pearl Buck, Le Pavillon de femmes, Livre de Poche, 1973, 448 pages. Le personnage principale est une femme qui vient d’avoir 40 ans, en Chine, vers le début du XXème…

Une aristocrate en Asie – Sackville-West

Interpelée par une quatrième de couverture qui présentait Vita Sackville-West, comme une femme indépendante, une baroudeuse fantasque, une amante de Virginia Woolf. Vita Sackville-West, Une aristocrate en Asie, Payot et Rivages, 2006, 171 pages. Publié au début de la décennie 1920, ce n’est peut-être pas la meilleure période pour découvrir cette autrice. En effet, la…

Contes russes – Luda et Bilibine

Par mon travail, j’ai découvert Luda, une conteuse du début du XXe siècle d’origine russe qui traduit et adapte les contes qui ont bercé son enfance pour un public de petits français. Luda et Bilibine, Contes russes, Seuil jeunesse, 1998 pour la première édition. C’est bientôt les fêtes ! L’édition est magnifique, c’est un travail…

Des crimes insignifiants – Pombo

C’est un livre sur lequel j’ai craqué au détour d’une librairie. Pourtant, pas d’une première jeunesse, le prix était toujours affiché en francs ! J’ai été séduite par la première phrase de la quatrième de couverture « Dans le huit clos d’un Madrid estival écrasé par la chaleur… » Ça m’apprendra à me laisser séduire par le…

Entretien avec un Auteur – Alexandre Page

Partir, c’est mourir un peu, d’Alexandre Page est réellement un chef d’œuvre. Il va être difficile pour moi de le résumer pour laisser place à l’auteur sans trop en dire. Alexandre Page, Partir, c’est mourir un peu, auto-édition, 2019, 775 pages. Durant ces pages, on vit avec la dernière famille impériale de Russie, les célèbres…

Le Sortilège espagnol – Castillo

Ce livre, entre essai et autobiographie, nous livre une histoire de l’Espagne passionnelle, une histoire venue du cœur d’un homme. Mêlant Histoire, histoire personnelle mais aussi Histoire de l’art et de la littérature. Michel del Castillo, Le sortilège espagnol, les officiants de la mort, Fayard, 1996 pour la présente édition, pour la première édition :…

Eloge de la Paresse

Je me suis tournée vers ce livre, car, innocemment posé sur le comptoir du libraire il m’a fait pensé à moi, qui écoute La Bohème en boucle, en pleine recherche de taf. Paul Morand, Éloge du Repos, Arléa 2019 pour la présente édition, 1937 à Flammarion pour l’édition originale, 132 pages. C’est un livre très court,…

Le Cap des Tempêtes – Berberova

Le Cap des Tempètes de Nina Berberova est ma nouvelle lecture commune avec Goran ! Retrouver son article ici, promis, il est plus élogieux que le mien ! Nous en avions déjà faite une première session en avril, et j’espère que cette expérience se renouvellera encore ! Nina Berberova, Le Cap des Tempêtes, Babel, Acte…

Nous l’aimons tant, Glenda – Cortazar

J’ai découvert l’édition bilingue de ce livre. Car, si je ne vais pas en vacances, les vacances viendront à moi ! Même si déchiffrer de l’espagnol dans le métro n’est peut-être pas le meilleur moyen de se retrouver à la plage. Julio Cortazar, Nous l’aimions tant, Glenda, Folio Bilingue, 1999, 144 pages. Je pense être totalement…

Fréhel – Louis

En admiratrice de Fréhel, j’avais tout de suite repéré ce roman graphique. Chanteuse d’un Paris réaliste, c’est pourtant de Piaf qu’on se souvient le mieux, même si l’une et l’autre n’ont rien à s’envier. Elle aussi on l’appelait « la môme », sans doute, à l’époque, à cette aube du XXe, c’est comme ça qu’on désignait une…

Mercredi, c’est Poésie

Troisième Mercredi, c’est Poésie ! Et non, je ne tombe pas en panne d’inspiration, mais voilà, un de mes poètes favoris (non, ce n’est pas Baudelaire) c’est Eluard. Je me rappelle de ma lecture de La Capitale de la Douleur, au soleil, et que ça m’avait toute bouleversé. Très classiquement, voici un de mes préférés…

Confessions d’un bourgeois – Marai

Sandor Marai est un auteur que je ne connaissais pas du tout, est un Hongrois né à l’aube du XXème siècle. Confessions d’un bourgeois s’inspire très directement de son vécu, et, si le dernier tiers du livre est assez laborieux. Le début est une mine de merveille. L’écriture d’abord, fluide et belle est une ode…

Aurélien – Aragon

  Qu’ai-je tant attendu pour lire cette merveille ? Quelle perfection ! L’écriture… Simple et vraie, précise, désespérée sans être lucide. Les mots qu’il emploie, les métaphores ou ces phrases qui tombent… L’écriture est d’une immersion à couper le souffle, devant nos yeux il n’y plus de mots : que Paris, la solitude en soi… On est bien,…

Natacha Vas-Deyres – Ces français qui ont écrit demain

Amateurs de science-fiction ? Ou pas d’ailleurs. Ce livre est fait pour vous ! En plus d’être une personne adorable que j’ai eu l’occasion de rencontrer lors de la Journée d’étude de l’IRPALL, Natacha Vas-Deyres est une chercheuse hors pair. Je vous conseille ce livre car c’est une transcription de l’Histoire de la Science-Fiction tout à fait pertinente….

Le roman d’hier à demain – Jean-Yves Tadié & Blanche Cerquiglini

Ce livre est un emprunt à la bibliothèque, et que c’est triste de le rendre ! Cette œuvre est magistrale. Œuvre critique, ceci est une réflexion au sujet du roman. Concis et clair, c’est un plaisir de le lire. Rapide et philosophique, vous apprendrez ou réapprendrez les bases qui forment ce genre, certes, mais en posant…

Les Mots – Sartre

Challenge ABC 2016, Pages : 200 (5341+ 200 = 5541) / 5 000. Lettre : S. 15/26. Le problème avec Les Mots c’est que c’est un peu l’écriture de l’égo pour l’égo. Pourtant, certains d’entre vous savent peut-être que je suis une grosse admiratrice de Sartre. J’adore ce que je ressens quand je lis Sartre, comme s’il avait…

L’Immoraliste – Gide

Vous allez être dépités de la brièveté de cet article, je n’ai pas grand chose à dire. Le livre se lit assez rapidement car la langue est fluide. C’est joliment écrit de même que les descriptions proposées font plutôt rêver. C’est très agréable, les dialogues relativement bien menés. Le thème récurrent de la maladie est…

Le désir attrapé par la queue – Picasso

  Picasso a écrit ! Oui ! Picasso nous ouvre les portes de… La folie ? Grâce à cette oeuvre totalement surréaliste, en réalité, barrée. Alors, je ne suis pas adepte du surréalisme, car je n’y comprend rien. Mais là, j’ai bien aimé, je ne sais pas vraiment pourquoi ni comment d’ailleurs. Je vais juste…

La Capitale de la douleur – Eluard

Je n’ai aucune idée de comment écrire un article au sujet de la poésie, ni même comment la lire… Je n’aurais peut-être pas dû sécher les cours de poésies… Mais voilà, je me lance ! Je le lis avec mes émotions, juste ça, car je ne sais pas par quel bout le prendre. La Capitale de…