Quand je serai grande, je serai vieille – Peylin

J’ai horreur d’enchaîner un bon livre avec un mauvais livre.

Et je suis sûre que c’est pareil pour vous.

Après avoir été enchantée par Manon des Sources. J’arrive à ce livre.

51eRVQw4tPL._SX321_BO1,204,203,200_Et c’est bien dommage, mais on ne peut critiquer un livre aussi biographique et évoquant un sujet aussi délicat. Je ne sais pas pourquoi j’ai été surprise, j’aurais pu me douter que c’était un livre de la sorte. Mais je ne me suis pas méfiée, je pensais à une belle histoire romancée, un combat…

Bref, oui, c’est un combat, une jeune mère contre le cancer. Je suis certaine que tout est vrai et tout est très bien montré, une écriture immersive… Je ne doute pas de l’horreur et des sentiments, des émotions, de tout ça, les chapitres à rebours sont très intéressants.

Mais, sommes toutes, je ne m’attendais pas à ça en ouvrant ce livre et j’ai été plutôt gênée de lire cet exutoire, cette catharsis.

Pour amateurs de drames réels, ces choses qui malheureusement peuvent arriver à tout le monde, déconseillé cependant pour les personne ayant (eu) un malade parmi leurs proches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s