Libère-toi, Cyborg – Larue

Anne Larue se transforme ici en ïan (sans majuscule !) Larue, dans un humour décapant elle nous livre ici un essai sur la science-fiction féministe, et en profite pour dénoncer quelques travers de notre société qui transparaissent dans la SF.

ïan Larue, Libère-toi, Cyborg, Le pouvoir transformateur de la science-fiction féministe, collection « Sorcière », éditions Cambourakis, 2018, 251 pages.

41650106_997202093785355_7878554580328382464_nïan n’est ni homme, ni femme, comme LA Cyborg. LA Cyborg n’est pas LE Cyborg, le gros méchant qui est maté par le gentil héro blanc et hétéronormé. Elle est multiple, femme, animale, machine… Elle est peut-être tout ce qui n’est pas l’homme et donc lui fait peur. Le livre dénonce la société patriarcale par le biais de nombreux thèmes de Science-fiction.

Le livre est en vérité l’analyse du Manifeste Cyborg de Donna Haraway paru au début des années 90, analyse de sa thèse qui dénonce le patriarcat au regard de la bibliographie qu’elle propose dans le même livre. En effet, le Manifeste, très juste par ses dénonciations sur la société et la place des femmes proposait une bibliographie uniquement composé d’œuvres de femmes. Mais elle ne faisait pas un lien clair, voici chose faîte grâce à ïan Larue.

Libere-toi-cyborg

Elle a écrit le livre avec beaucoup d’humour malgré toute son érudition. Le but n’était pas de faire un essai lourd, ennuyeux, mais un ouvrage aussi intelligent que drôle. Un livre qui montre que la SF ne se contente pas de ses clichés, et que cette littérature à une réelle place dans la recherche. Quelle réussite !

4 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s